Sortir

Alain Bernard joue les maîtres nageurs sauveteurs dans un camping de Dordogne

Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Périgord mardi 8 juillet 2014 à 17:06

Alain Bernard au camping de Proissans fait du secourisme
Alain Bernard au camping de Proissans fait du secourisme © Radio France - Martin Bartoletti

L'ex champion Olympique de natation Alain Bernard a participé ce mardi après-midi à une opération de sensibilisation aux 1ers secours en piscine aux camping du Val d'Ussel à Proissans. Une vingtaine d'enfants ont assisté à une démonstration de secourisme.

Ce n'est pas tous les jours qu'un champion olympique de natation pratique les gestes de 1ers secours dans un camping. C'est dire si les campeurs du Val d'Ussel à Proissans ont été étonnés quand ils ont vu débarquer Alain Bernard, en chair et en os, ou plutôt en muscles, au bord de leur piscine. Le champion Olympique du 100 mètres nage libre de Pékin est l'ambassadeur du groupe Home Air auquel appartient le camping du Val d'Ussel. Il fait le tour des campings du groupe en France pour sensibiliser les touristes aux 1ers secours et à la nécessité d'apprendre à nager.

"Il ne devrait y avoir personne qui habite à plus de 25 minutes d'une piscine". — Alain Bernard

Alain Bernard et les enfants du camping du Val d'Ussel à Proissans - Radio France
Alain Bernard et les enfants du camping du Val d'Ussel à Proissans © Radio France - Martin Bartoletti

Interrogé sur le sondage publié la semaine dernière qui indiquait qu'un Français sur 2 ne savait pas nager, Alain Bernard a estimé "que ce n'était pas normal que les enfants ne puissent pas apprendre à nager". Le champion de natation a milité pour la construction de piscines : "il ne devrait y avoir personne qui habite à plus de 25 minutes d'une piscine". 

"En 15-20 secondes on peut se noyer"

En Dordogne, on compte six piscines couvertes pour 415.000 habitants. 

Alain Bernard se prête au jeu du secourisme au camping de Proissans - Radio France
Alain Bernard se prête au jeu du secourisme au camping de Proissans © Radio France - Martin Bartoletti

Un secouriste pas comme les autres