Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Sortir

Après 2 ans de fermeture totale, un premier site d’escalade rouvre en Fenouillèdes

mercredi 2 octobre 2013 à 17:05 - Mis à jour le lundi 7 octobre 2013 à 7:57 Par François David, France Bleu Roussillon

Depuis l’été 2011, plus de 1000 voies d’escalade étaient interdites d’accès dans le nord des Pyrénées-Orientales, après une série d’accidents. Le site des Abeilles, à Opoul, est le premier à rouvrir au public après avoir été entièrement remis aux normes.

« De voir toutes ces falaises interdites, c’est inimaginable » Marc Sanchez est responsable d’un club d’escalade de Cabestany. « Depuis 2 ans, c’est la sinistrose. On voit enfin le bout du tunnel ».

Le 12 octobre prochain, le site d’escalade des Abeilles à Opoul sera le premier à rouvrir au public après plus de 2 ans de fermeture . Marc Sanchez  a supervisé les travaux de remise aux normes. « Nous avons entièrement purgé la falaise, pour réduire le risque de chutes de pierre. Tous les équipements ont été vérifiés, et réinstallés s’ils n’étaient pas aux normes ».L'opération a été pilotée par le comité départemental d'escalade et le Club alpin français.

Escalade - enro1

La décision de fermer les centaines de voies du Fenouillèdes (ce qu’on appellait « la Route de la Grimpe") remonte à l’été 2011, après plusieurs accidents . A Fosse, une pratiquante a chuté et s’est blessée car un équipement s’est décroché de la paroi. A Vingrau, un grimpeur expérimenté a vu un bloc de pierre se détacher alors qu’il escaladait une paroi. Il s’en est tiré avec une commotion cérébrale, sa coéquipière a dû être amputée du bras.A la demande des pouvoirs publics, la Fédération Française de Montagne et d'escalade a alors réalisé une expertise. Verdict : 30% des équipements n'étaient pas aux normes ! «On a tout repris à zéro » explique Philippe Simplot, le nouveau président du comité départemental d’escalade. Le site d’Opoul a été entièrement remis aux normes. Des bénévoles ont suivi des formations, puis ont travaillé plusieurs semaines à sécuriser et rééquiper la falaise. Une cinquantaine de voies ont été rouvertes. « C’est une renaissance ! ».

Escalade - enro2

L’objectif, c’est maintenant de s’attaquer aux autres sites d’escalade du secteur. Celui de Tautavel devrait rouvrir l’été prochain , selon le Club alpin français. Mais pour le plus prestigieux de tous, le site de Vingrau et ses falaises mythiques, ce sera beaucoup plus long.