Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Sortir

Avez-vous le budget pour partir en vacances ou pour offrir des activités aux enfants?

lundi 3 mars 2014 à 11:53 Par Aurélie Locquet, France Bleu Alsace

La deuxième semaine des vacances scolaires a commencé en Alsace. Certains en profitent pour partir en famille, mais ils sont de moins en moins nombreux.

Rose, ses petits-enfants et Maud la maman profitent des vacances ensemble
Rose, ses petits-enfants et Maud la maman profitent des vacances ensemble © Radio France - Martin Cotta

Retrouvez l'interview en intégralité de Martin Biju-Duval, directeur de la Cité de l'automobile

Retrouvez l'interview en intégralité du directeur général de l'AGF 67, Jean-Marie Heydt

Nous sommes de plus en plus nombreux à partir en vacances selon une étude de l'Insee sur les quarante dernières années. Entre 1964 et 2004, le taux de départ est passé de 43 à 65%.

Mais quand on se penche plus précisemment sur les vacances d'hiver, seuls deux Français sur dix (22%) comptent partir selon un sondage Ifop-Allianz Global. 22% d'intentions de départ, c'est trois points de moins que lors des congés scolaires d'hiver l'an dernier.

Un budget moyen de 962 euros pour les vacances d'hiver

Parmi les vacanciers, 35% partiront plus d'une semaine. Près de la moitié (46%) iront à la montagne, 18% à la mer et 17% à la campagne. Les trois quarts resteront en France et un quart prévoit d'aller à l'étranger. Le budget est d'en moyenne 962 euros, en baisse d'environ 100 euros par rapport aux vacances scolaires d'hiver de l'an dernier.

Pour ceux qui ne peuvent pas partir, se pose le problème de la garde des enfants. En Alsace, la solution de replis quand le budget est trop limité pour le centre aéré est souvent de les confier à la famille.

Les habitudes des familles changent

A l'AGF 67, l'association générale des familles, qui propose des activités aux enfants pendant les vacances, des changements ont été constatés. "Les familles qui partaient, viennent inscrire leurs enfants à des activités locales. Les familles plus modestes, elles, ne viennent plus ou plus régulièrement" , souligne le directeur général de l'AGF 67, Jean-Marie Heydt.

Ce changement de comportement a aussi été observé dans certaines structures touristiques, avec des conséquences plutôt inattendues. A la cité de l'Automobile à Mulhouse, le bilan de la première partie des vacances scolaires est bon. "Les familles qui ne peuvent plus partir veulent tout de même se faire plaisir en s'offrant une sortie" , explique Martin Biju-Duval, directeur de la Cité de l'automobile.