Sortir

Brochettes de poissons...d'avril

Par Benjamin Jacquot, France Bleu lundi 24 mars 2014 à 15:37

1er avril, jour de blagues
1er avril, jour de blagues © Fotolia.com

C'est une tradition multi-séculaire ! Qui n'a jamais accroché un poisson d'avril dans le dos de quelqu'un? Les médias et autres institutions s'y adonnent, eux-aussi, à coeur joie. Retour sur plusieurs canulars à travers les âges : précurseurs, drôles ou pas, originaux... parce qu’il n'y a pas d'âge pour faire des blagues !

C'est en France, au XVIe siècle , que cette tradition serait née. L'origine exacte en reste obscure mais elle résulterait d'un changement de calendrier provoquant la confusion chez beaucoup de personnes (un bon motif pour faire des blagues), associé à la date de fin du Carême , durant laquelle la consommation de poisson est vivement conseillée chez les chrétiens...

Une chose est sûre : tout (ou presque) est permis. Plus la blague est grosse, plus elle marche ! Quand la BBC annonce que l'horloge du célèbre Big Ben de Londres sera remplacée par une horloge digitale ou quand un journal télévisé français assure aux spectateurs que la Tour Eiffel va être déplacée, beaucoup y croient, malgré les démentis !

Et puis, en 1991, la Tour Eiffel (encore elle) doit subir quelques travaux :

En 1998, France 2 (Antenne 2 à l'époque) a plongé dans ses archives pour dresser une rétrospective des différentes blagues faites par la télévision. Canulars déjà très inventifs à l'époque :

Plus récemment, la SNCF s'est elle aussi prise au jeu. En 2005, de fausses annonces humoristiques étaient diffusées sur les quais de gare. En 2009, la voix officielle de la société ferroviaire, Simone Hérault, laissait sa place, le temps d'une journée, à un personnage "haut en couleur" :

Youtube , plateforme géante de partage de vidéos a fait très fort également, en proposant une collection de l'intégrale des vidéos du site, en format DVD. 545 000 disques environ qui arriveront chez vous par camion ou à dos de mule, ça vous tente?

Google , le géant américain, y est allé plusieurs fois lui aussi de son canular, en proposant, notamment Google Nose : le moteur de recherche olfactif. Totalement loufoque !

Le 1er avril 2013 a vu nombre de canulars fleurir dans les médias et sur la toile : Twitter rendait payant l'usage des voyelles, La Poste faisait croire à une future livraison du courrier par drone, le constructeur coréen Hatch-Peï annonçait l'arrivée d'une machine capable de télécharger et synthétiser des sandwiches ou encore le gouvernement américain , qui présentait en conférence de presse un drôle de petit président :

Alors un bon conseil pour ce 1er avril 2014, méfiez-vous de ce qu'on vous dit, de ce que vous pouvez voir ou lire et surveillez vos arrières !

Partager sur :