Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Sortir

Grand soleil et ambiance hivernale pour l'ouverture du col du Galibier entre Savoie et Hautes-Alpes

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Depuis vendredi, le col du Galibier qui relie Saint-Michel-de-Maurienne, Savoie, à Briançon, dans les Hautes-Alpes est ouvert à la circulation. Perché à 2 642 mètres d'altitude entre Savoie et Hautes-Alpes, c'est l'assurance de découvrir un paysage grandiose dans une ambiance hivernale.

Photo obligatoire au col du Galibier, à 2 642 mètres d'altitude entre Saint-Michel-de-Maurienne, Savoie et Briançon, Hautes-Alpes
Photo obligatoire au col du Galibier, à 2 642 mètres d'altitude entre Saint-Michel-de-Maurienne, Savoie et Briançon, Hautes-Alpes © Radio France - Nathalie Grynszpan

Route du Galibier, Valloire, France

Les derniers kilomètres pour atteindre le col du Galibier, entre Valloire (Savoie) et Briançon (Hautes-Alpes), montent en lacets dans un paysage encore hivernal même si la température a des douceurs de printemps. Certains cyclistes partent à l'assaut de ce "géant des Alpes" depuis Saint-Michel-de-Maurienne, d'autres depuis le col du Télégraphe à 1 566 mètres d'altitude ou encore de Valloire qui est à dix-huit kilomètres du terme, sans oublier ceux qui grimpent depuis Briançon. À l'arrivée, c'est un peu la cohue sur le petit parking encore boueux, entre les motos, les vélos, les camping-cars et les voitures. Mais tout le monde se croise et se photographie dans la bonne humeur.

Julien, de Vincennes (Val-de-Marne) est venu avec ses copains, Simon de Grenoble et Flora de Montreux en Suisse. Il râle un peu contre les voitures qui ne savent pas dépasser mais sinon, pour lui, "le Galibier, c'est le plus beau col de France. Il est haut. Si on enlève les voitures, poursuit Julien, ce serait ultime parce-qu'on est vraiment loin du monde". 

Julien, Simon et Flora au col du Galibier : "Si on enlève les voitures, ce serait ultime parce-qu'on est vraiment loin du monde" - Radio France
Julien, Simon et Flora au col du Galibier : "Si on enlève les voitures, ce serait ultime parce-qu'on est vraiment loin du monde" © Radio France - Nathalie Grynszpan

Guillaume est sur sa moto avec sa compagne. Ils sont de Rouen et rentrent chez eux depuis le sud. Dès qu'ils ont su que le Galibier était ouvert, ils ont changé leur itinéraire qui passait par Gap. Guillaume profite des lieux : "il nous manquait le Galibier. Le fait qu'il soit avec de la neige, c'est tout de suite agréable. Ça fait une ambiance particulière qu'il n'y a pas forcément sur les autres cols". 

Guillaume et sa compagne avec leur moto. Ils ont déjà parcouru la plupart des cols des Alpes mais il manquait le Galibier - Radio France
Guillaume et sa compagne avec leur moto. Ils ont déjà parcouru la plupart des cols des Alpes mais il manquait le Galibier © Radio France - Nathalie Grynszpan

Alexandre, Maryvonne et Marjorie arrivent d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) en voiture. Elles accompagnent leurs maris qui sont partis de Le Monêtier-les-Bains dans les Hautes-Alpes pour grimper le col et poursuivre après jusqu'à La Norma. "Mon mari, il a suivi ça à la minute près, raconte Maryvonne. _Ça fait une semaine qu'il suit. Dès qu'il a su que c'était ouvert, il a envoyé un texto à tout le monde : c'est bon, on le fait_, on s'en va !". Il y a encore Louis et Etienne, vingt ans tous les deux, étudiants en Staps ( sciences et techniques des activités physiques et sportives ) à Caen, dans le Calvados, qui enchaînent les cols pendant leurs vacances : "on est partis de Briançon, une trentaine de kilomètres. Il est un peu plus difficile côté Valloire, reconnaît Louis. Là, c'est la journée idéale : il y a aussi ce côté hivernal avec plein de neige sur le col, ce qui est très sympa". Et une fois de retour à Briançon, les deux amis enchaîneront avec l'Alpe-d'Huez. 

Louis et Étienne, étudiants en Staps à Caen, Calvados, s'offrent le col du Galibier pendant leurs vacances à Briançon - Radio France
Louis et Étienne, étudiants en Staps à Caen, Calvados, s'offrent le col du Galibier pendant leurs vacances à Briançon © Radio France - Nathalie Grynszpan

Écoutez : les impressions des cyclos, motards et autres visiteurs pour l'ouverture du Galibier au-dessus de Valloire, Savoie

Et depuis samedi, le col de l'Iseran est lui aussi ouvert à la circulation mais partiellement, de 6:00 du matin à 13:00

Procession de motos et de vélos pour l'ouverture du col du Galibier, Savoie  - Radio France
Procession de motos et de vélos pour l'ouverture du col du Galibier, Savoie © Radio France - Nathalie Grynszpan