Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Huit barbiers taillent le poil pour la bonne cause à Céret

-
Par , France Bleu Roussillon

Samedi soir c'était la nuit de la barbe à Céret. Huit professionnels du rasage avaient rendez-vous sur la place Picasso pour tailler un maximum de barbe. L'occasion d'un petit rafraichissement pour 10 à 20 euros. La recette a été intégralement reversée à l'association "Sourire d'enfants" qui s'occupe d'orphelins au Sénégal.

Les barbiers font le show à Céret
Les barbiers font le show à Céret © Radio France - Martin Bartoletti

Le poil fait son retour en force . Les barbus sont à la mode et du coup les barbiers aussi. Huit professionnels de la barbe avaient rendez-vous samedi soir à Céret pour tailler des barbes en plein air. Ils viennent de Rivesaltes, Saint-Estève, Collioure, Céret ou encore Saint-Laurent de Cerdans et ont tous répondu présent à l'appel de l'association "Sourire d'enfants" . De 18 heures à minuits ils ont coupé, taillé, rasé les poils de barbu venus nombreux.

" C'est le retour du poil en force " - Guillaume Fort, barbier à Saint-Estève

S'il y a encore une dizaine d'années trouver un barbier pouvait être difficile, le métier refait son apparition un peu partout en France. "C'est le retour du poil, de la virilité ! " s'exclame Guillaume Fort, coiffeur-barbier à Saint-Estève. Jean-Marie Abat à raccrocher le blaireau il y a quelques année déjà, mais à 56 ans il a pu voir l'évolution de la profession : "Durant les années 60-70, le métier a disparu à près de 90% ". Il précise en souriant que "maintenant pour être un coiffeur branché il faut raser, avant il fallait se cacher pour tailler la barbe, c'était ringard ".

Jean-Marie Abat est barbier à la retraite

Un pur moment de détente

En plus d'entretenir son pelage facial, aller chez le barbier est un moment de détente. Le passage de la serviette chaude sur le visage pour assouplir la peau est le paroxysme de la relaxation. La corvée quotidienne devient alors un vrai moment de plaisir.

La serviette chaude : moment ultime de détente chez le barbier
La serviette chaude : moment ultime de détente chez le barbier © Radio France - Martin Bartoletti

Près d'une centaine d'hommes plus ou moins velus sont passés dans les mains expertes de ces as du rasoir. Les tarifs : entre 10 et 20 euros selon le temps de travail et l'intégralité de la recette a été reversée à des orphelins du Sénégal .

Les poils sont tombés samedi à Céret

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu