Loisirs

L'office de tourisme Loire Forez surfe sur la vague Pokémon Go

Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire dimanche 21 août 2016 à 4:05

Illustration de l'article de l'office de tourisme Loire Forez
Illustration de l'article de l'office de tourisme Loire Forez - Loire Forez Tourisme

Un article qui propose un itinéraire touristique version pokémon a été publié par l'office de tourisme Loire Forez. Une initiative pour aider les "geeks à sortir de chez eux" et permettre aux touristes de "joindre l'utile à l'agréable" confie Yannis, à l'origine du projet.

Ce n'est plus un secret, les pokémons sont partout. Mieux, ils ont déjà transformé le vocabulaire, des mots comme "pokéstops" (lieu où récupérer des objets pour les pokémons) et "arène" (sans surprise le lieu où les dresseurs font combattre leurs pokémons) ont émergé. C'est en voulant surfant sur ce phénomène de société que Yannis, responsable digital à l'office de tourisme Loire Forez a eu l'idée de proposer à travers un article internet, les lieux touristiques incontournables selon l'office, avec une plus-value certaine : la présence de ces pokéstops et de ces arènes. Yannis, déjà utilisateur de l'application Pokémon Go, s'est rendu sur les lieux qu'il souhaitait ajouter à son article pour vérifier tout cela.

J'ai relevé trois points stratégiques : Montbrison, Saint-Just-Saint-Rambert et la station de ski de Chalmazel où l'on peut envoyer nos touristes l'été (Yannis)

"Permettre de découvrir ou de redécouvrir ces destinations" (Yannis)

"Faire sortir les Geeks de chez eux"

En créant cet article, Yannis avait deux cibles. Le touriste lambda qui souhaite "joindre l'utile à l'agréable" en jouant à Pokémon tout en découvrant la région. Mais aussi en profitant du meilleur atout de Pokémon Go, l'application qui a fait sortir dehors les "Geeks" passionnés de jeux vidéos. Rodolphe en fait partie. Pokémon Go lui a ouvert de nouveaux horizons alors lorsque Yannis lui apprend l'existence de son article, il le félicite :

Moi je suis quelqu'un qui ne sort pas beaucoup et grâce à l'application, j'ai pu découvrir des lieux que je n'avais jamais vu alors qu'ils étaient sous mon nez ! J'ai cherché les pokéstops sur Montbrison et je ne les ai pas trouvé, c'est une très bonne idée mais il faudrait améliorer le référencement de l'article. (Rodolphe, un dresseur forézien de pokémons)

L'article a été mis en ligne le 4 aout dernier, mi août, 2000 personnes l'ont consulté. Mais Yannis promet d'insister dans la voie du Pokémon tourisme.

Partager sur :