Sortir

L'ouverture de la pêche dans les lacs de montagne, une tradition familiale

Par Emmanuel Grabey, France Bleu Roussillon dimanche 1 juin 2014 à 23:18

Tous les passionnés de pêche se retrouvent au bord des lacs le jour de l'ouverture
Tous les passionnés de pêche se retrouvent au bord des lacs le jour de l'ouverture © Radio France

Depuis samedi, les lacs de montagne sont de nouveau ouverts à la pêche. Plusieurs passionnés ont campé au bord des plans d'eau pour être les premiers à ferrer des truites. Pour beaucoup, c'est l'occasion de partager un moment en famille ou entre amis.

Ce week-end, les appâts et les hameçons étaient de sortie ! Depuis samedi matin, les lacs de montagne sont ouverts à la pêche. Un moment très attendu par les amateurs, qui ont parfois campé au bord des lacs pour être parmi les premiers à sortir une truite de l'eau. Un moment qui relève parfois de la tradition familiale.

A Porté-Puymorens, au bord du Lac du Passet par exemple, une dizaine de tentes et des camping-cars avaient pris place. Les pêcheurs ont parfois fait le déplacement depuis l'Ariège, Toulouse ou encore l'Aude, malgré la pluie incessante et le thermomètre qui affichait deux petits degrés.

Pêche / ENRO

"On est bien, au calme, tranquille. C'est un moment convivial, en pleine nature" , explique Patricia, une habitante d'Enveitg, à quelques kilomètres de Porté-Puymorens, mais qui a tout de même tenu à passer la nuit au bord du lac avec son mari et ses enfants. 

Christophe a fait le trajet la veille, comme chaque année, depuis Limoux, dans l'Aude : "J'ai laissé ma femme au lit ce matin, et je suis venu avec mon fils. C'est lui qui pêche, d'ailleurs. Moi, je ferre les poissons, et lui les ramène ! "

Pour les retardataires, comme Denis et ses enfants, arrivés à 7h30, il ne reste que les mauvaises places, celles dont personne n'a voulu. Il a pourtant décalé son retour vers le Gers pour venir pêcher, mais il regrette de ne pas avoir le matériel adéquat : "On pêche trop au bord. Quand je vois où les autres pêcheurs lancent leur ligne, je me dis qu'on est un peu légers".

"L'ouverture des lacs, c'est une véritable tradition chez nous. Les pêcheurs catalans attendent ça avec impatience."

Après la matinée de pêche, c'est l'heure de compter les truites. Chaque famille désigne son gagnant, avant de laisser place à la traditionnelle grillade.

Pour ne pas perturber ce moment de tradition, les gardes-pêche se sont montrés très conciliants. Ils n'ont procédé à aucune verbalisation samedi, même si théoriquement, le camping et les feux sont interdits.

Antoine Ramos est le garde-pêche du Lac du Passet