Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Sortir

La forêt alluviale rhénane

mardi 1 octobre 2013 à 13:59 Par Régine Jessel, France Bleu Alsace

La forêt alluviale rhénane, - une des plus belles forêts de plaine d'Europe -, s’étend le long du Rhin. Son exubérance, ses lianes, ses grands arbres à contreforts, la diversité de sa flore et de sa faune, au milieu des marais, mares et bras morts..., un univers aquatique qui rappellent la jungle d’Amazonie.

Dans les années 70, le développement intensif de l’agriculture et l’assèchement des nombreux marais et bras morts pour l’aménagement des berges du fleuve, ont fait disparaître une grande partie de cette forêt plusieurs fois centenaire. 8000 hectares ont disparu depuis le début du XIXe siècle. A la fin des années 90 a été mis en place un programme de protection et de préservation de la Forêt Rhénane. Plusieurs zones protégées ont vu le jour, du côté de Rhinau, de Marckolsheim et, la plus grande, la réserve naturelle d’Offendorf, au nord de Strasbourg, qui couvre plus de 60 hectares, avec un programme de réintroduction des espèces végétales et animales.

Une flore et une faune diversifiée

On y trouve plus de 500 espèces d’arbres et de plantes différentes. Ormes, chênes, frênes et érables, saules et peupliers, dont le rare peuplier noir, sont envahis de lianes dont le développement est favorisé par la structure en futaie et l’environnement doux et humide. Un environnement forestier favorable à l’installation des oiseaux – c’est un paradis pour les ornithologues -, le développement des insectes et champignons qui servent de nourriture à de nombreux mammifères : cervidés, sangliers, rongeurs... parmi eux, le castor, qui avait disparu des cours d'eau alsaciens au milieu du XIXe siécle.

La réserve naturelle d'Offendorf : une forêt alluviale survivante

Particulièrement intéressante, la réserve naturelle d'Offendorf. Une forêt préservée, traversée par de nombreux chemins, qui vous invitent à découvrir tous les aspects de la forêt rhénane originelle : saulaie blanche, saulaie peupleraie, forêt alluviale au stade terminal à chênes pédonculés, grands frênes et ormes, prairies d'origine humaine, cariçaies, roselières, petites mares prairiales ou forestières, portions de bras morts à eau stagnante, plantations de peupliers hybrides et d'épicéas… et vous pourrez peut-être, au détour d’un cours d’eau, rencontrer le « biber », castor d’Europe, réintroduit dans la réserve au début des années 2000.

Castor européen - Maxppp
Castor européen © Maxppp

Balade insolite

Une façon plus traditionnelle de parcourir les nombreux cours d'eau à la découverte de la forêt rhénane, c'est d'utiliser la barque à fond plat, moyen de transport ancestral qui permettait de se déplacer malgré l'encombrement et le peu de profondeur à certains endroits.

/node/278251d0-34dc-11e3-b7d1-782bcb7402be