Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Idées de sorties
Dossier : Le Tour d'Île-de-France 2019

Le Tour d'Île-de-France en 40 jours : destination Sarcelles

-
Par , France Bleu Paris

Ville emblématique de la banlieue parisienne, Sarcelles vit s'édifier un des premiers grands ensembles français de 1955 à 1970. Elle est devenue en l'an 2000 sous-préfecture du département du Val-d'Oise, en remplacement de Montmorency.

Sarcelles
Sarcelles © Radio France - Luc Bentz

L'agglomération est constituée de deux parties distinctes : le vieux Sarcelles, dit « Sarcelles-village », édifié au bord du Petit Rosne et regroupé autour de l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Sarcelles, et le grand ensemble contemporain, première expression des villes nouvelles, édifié dans les années 1950 un kilomètre plus au sud. La ville s'étend sur 4,6 km du nord au sud et 3,1 km d'est en ouest.

Saïd Rahmani, président de l’association Ma France à Sarcelles - Radio France
Saïd Rahmani, président de l’association Ma France à Sarcelles © Radio France - Lisa Gehanne

Nous commençons par un petit café, au Celtic, et en compagnie de Saïd Rahmani, président de l'association Ma France à Sarcelles, dont l'objet est de se questionner sur les thématiques de l’identité. L'association intervient en milieu scolaire et interpelle les pouvoirs public. Sarcellois depuis ses 4 ans, Saïd Rahmani nous présente sa ville, "attachante et pleine de bienveillance".

Saïd Rahmani, président de l'association "Ma France à Sarcelles"

Luc Bentz - Sarcellois engagé dans la vie sociale - Radio France
Luc Bentz - Sarcellois engagé dans la vie sociale © Radio France - Lisa Gehanne

L'identité, il en est également question avec Luc Bentz. Citoyen engagé dans la vie sociale de Sarcelles. Sarcellois "par alliance" depuis 1989, Luc nous présente le quartier des Flanades, et notamment les statues qui le décorent : celle d'Aimé Césaire, et surtout celle de la Gardienne de vie, hommage aux mères en mémoire des victimes de l'esclavage.

La Gardienne de vie, dans le quartier des Flanades à Sarcelles - Radio France
La Gardienne de vie, dans le quartier des Flanades à Sarcelles © Radio France - Lisa Gehanne

Luc Bentz, citoyen engagé dans la vie sociale de Sarcelles

Séverine Massol, directrice adjointe de la Maison de l'Outre-mer de Sarcelles - Radio France
Séverine Massol, directrice adjointe de la Maison de l'Outre-mer de Sarcelles © Radio France - Lisa Gehanne

Depuis ce matin on le constate, de la construction du Grand ensemble dès 1954 à la mémoire d'Aimé Césaire célébrée partout dans la ville, l'histoire de Sarcelles depuis la moitié du XXe siècle est indissociable de celles des flux migratoires et de l'outre-mer. C'est donc très justement avec Séverine Massol, la directrice adjointe de la Maison de l'Outre-mer que nous avons maintenant rendez-vous.

Séverine Massol, directrice adjointe de la Maison de l'Outre-mer à Sarcelles

Les keftas de che Inoun, à Sarcelles - Radio France
Les keftas de che Inoun, à Sarcelles © Radio France - Lisa Gehanne

Il commence à faire faim non ? On nous a parlé d'un établissement qu'on qualifie de 'royaume de la grillade'. Il s'agit de chez Inoun, un établissement d'amoureux de la viande. Mais attention, il s'agit ici d'un amour généreux et partageur ! Et c'est Haddad, directeur du restaurant qui en parle le mieux.

Haddad, directeur de chez Inoun, à Sarcelles - Radio France
Haddad, directeur de chez Inoun, à Sarcelles © Radio France - Lisa Gehanne

Chez Inoun à Sarcelles

Margarete Rennert, bénévole de l'association Accueil et CUlture depuis 1994 - Radio France
Margarete Rennert, bénévole de l'association Accueil et CUlture depuis 1994 © Radio France - Lisa Gehanne

"Sarcelles, c'est une mosaïque de populations", ce n'est pas nous qui le disons, mais Margarete Rennert. Depuis 1994, elle est bénévole pour l’association Accueil et culture qui milite pour l'accueil des migrants, notamment par des formations linguistiques destinées à favoriser l'insertion et l'accès à l'emploi

Margarete Rennert, bénévole à l'association Accueil et culture

Le Livre-Échange à Sarcelles - Radio France
Le Livre-Échange à Sarcelles © Radio France - Lisa Gehanne

Si Sarcelles-Village est plein de charme, il souffre d'un manque : on n'y trouve pas de bibliothèque, celle-ci se trouve au Grand ensemble. Cette lacune, Victor Vendries y pallie avec un initiative solidaire : Le Livre-échange

Victor Vendries, responsable du Livre-échange - Radio France
Victor Vendries, responsable du Livre-échange © Radio France - Lisa Gehanne

Le Livre-échange avec Victor Vendries, à Sarcelles

Combat de femmes, sur l'école Pasteur, à Sarcelles - Radio France
Combat de femmes, sur l'école Pasteur, à Sarcelles © Radio France - Lisa Gehanne

Il a beaucoup été question de vivre ensemble, d'accueil, et de lutte contre les inégalités et la discrimination aujourd'hui à Sarcelles. Nous terminons donc assez justement notre tour de la ville avec Chantal Ahounou. Elle est adjointe au maire, et responsable du plan de lutte contre le racisme, l’antisémitisme, la haine anti LGBT et contre toutes les formes de discrimination.

Chantal Ahounou, adjointe au Maire de Sarcelles - Radio France
Chantal Ahounou, adjointe au Maire de Sarcelles © Radio France - Lise Gehanne

Chantal AHounou, responsable du plan de lutte contre le racisme, l’antisémitisme, la haine anti LGBT et contre toutes les formes de discrimination

Choix de la station

France Bleu