Sortir

LE VIDÉOZAP - Des bébés tigres, un volcan en éruption et une poupée qui dit non

Par Marina Cabiten, France Bleu vendredi 14 mars 2014 à 16:26

Le Vidéozap
Le Vidéozap © Radio France

Comme chaque vendredi, Francebleu.fr vous propose pour bien commencer le week-end sa sélection de vidéos. Cette semaine, la naissance émouvante de bébés tigres, l'éruption d'un volcan comme si vous y plongiez, une version lunaire du "Happy" de Pharrel Williams, ou encore une adorable petite Coréenne qui apprend à dire "non, non, non".

I. Graou

Des triplés adorables sont nés le 3 février dans un zoo londonien. Des bébés tigres, dont les premières images ont été dévoilées jeudi. Le tigre de Sumatra est classé comme une espèce en danger, avec une population en liberté estimée à 300 individus.

II. Une vidéo très chaude

Grâce à un drone dernier cri, équipé d'une caméra GoPro, l'éruption du volcan Yasur, au large des côtes australiennes, a été filmée de très près à la fin du mois de janvier. Les images ont été publiées mercredi. Tout près de la caméra, on voit des bouts de roches chauffés à 1200 degrés celsius.

III. Heureux comme Chewbacca

Oui, c'est vrai, les déclinaisons du clip "Happy" de Pharrel Williams s'enchaînent ces derniers temps, et se ressemblent souvent... Mais en voilà une qui surprend : la version Star Wars, tournée en Tunisie où se trouvent encore certains décors du film. Avec "Happy (We are from Tatooine)", Pharrel Williams peut vraiment dire qu'il est une star interplanétaire.

IV. Premier reniflement

Vous faites peut-être parti des nombreux internautes à avoir regardé cette vidéo de premiers baisers entre étrangers, qui s'est révélée être une pub. C'était le gros buzz vidéo de la semaine. Et forcément, il a engendré des parodies. France Bleu a choisi celle mettant en scène des animaux, qui remplacent le "first kiss" par un "first sniff".

V. C'est une poupée qui doit dire non

Pour protéger sa petite fille des inconnus mal intentionnés, une maman sud-coréenne lui apprend à dire non à des choses pourtant bien tentantes à cet âge. "Des cookies ? Non !" : les réponses sont à croquer.

Partager sur :