Culture – Loisirs

Journées du patrimoine : Plus de 2 000 portes ouvertes organisées ce week-end en Bretagne

Par Sarah Mansoura et Anne Treguer, France Bleu Breizh Izel vendredi 16 septembre 2016 à 7:10

Vue depuis le château de La Roche-Maurice (Finistère)
Vue depuis le château de La Roche-Maurice (Finistère) © Radio France - Sarah Mansoura

Plus de 2.000 animations sont prévues en Bretagne ce week-end pour ces journées du patrimoine. Le public est invité à découvrir des lieux insolites ou à visiter des monuments, musées sous un autre angle. En Bretagne, ces journées sont particulièrement courtisées.

2011 animations, visites sont proposées sur l'ensemble de la Bretagne ce week-end. Le public aura l'embarras du choix et le Finistère est le département breton qui propose le plus d'animations pour cette 33 ème édition avec plus de 610 portes ouvertes. Dans le Morbihan il y en aura 557, dans les Côtes d'Armor : 452 et en Ille-et-Vilaine : 385.

Avec le plan Vigipirate, les mesures de sécurité seront renforcées

De nouvelles dispositions sont mises en œuvre en application des directives de l’Etat. L’ensemble des partenaires et des acteurs qui contribueront à la réussite de ces journées seront mobilisés et vigilants. Quelques dispositions spécifiques seront mises en œuvre à savoir : la présentation obligatoire d’une carte d’identité à l’entrée des lieux recevant du public (pour les majeurs). Il est également demandé aux visiteurs d’éviter de se rendre sur les lieux de visite avec des sacs volumineux.

Le public de plus en généreux pour sauver notre patrimoine. 

L' engouement des bretons pour leur patrimoine se confirme d'années en années et ils sont aussi de plus en plus nombreux à contribuer financièrement à sa rénovation. Exemple avec l'église de la Roche Maurice, 1.900 habitants à l'est de Brest.

La mobilisation des habitants de La Roche-Maurice pour sauver l'église Saint-Yves

Un million deux cent mille euros :  c'est le montant  pour rénover l'église Saint-Yves de La Roche-Maurice près de Landerneau (Finistère). L'édifice entre dans sa troisième année de travaux. Ici, plus aucun banc, plus d'autel ; les échafaudages s'élèvent jusqu'au plafond.

Maçons, charpentiers, sculpteurs se succèdent chaque jour pour redonner une seconde vie à l'église. Tout ceci sous l’œil attentif de Jean-Yves Choquer, président de l'association Château et Patrimoine Rochois.

Jean-Yves Choquer, président de l'association Château et Patrimoine Rochois, observe les pièces à rénover. - Radio France
Jean-Yves Choquer, président de l'association Château et Patrimoine Rochois, observe les pièces à rénover. © Radio France - Sarah Mansoura

"La commune de la Roche-Maurice a la charge de 270.000 euros du chantier, soit un quart de l'enveloppe totale, une somme importante et difficile à réunir. Il fallait alléger la charge dévolue à la commune", confirme Jean-Yves Choquer.

40 000 euros de dons pour la rénovation de l'église 

La Fondation du patrimoine  décide de lancer un appel aux dons. Ce mécénat populaire remporte du succès dans la commune : depuis le début des travaux, plus de 40 000 euros sont récoltés pour soulager la mairie.

La pièce maîtresse de l'église Saint-Yves - Radio France
La pièce maîtresse de l'église Saint-Yves © Radio France - Sarah Mansoura

Si la majorité de cette somme est récoltée grâce à des dons d'habitants de la commune et des alentours, ou encore de visiteurs ponctuels, une partie vient directement de la mobilisation des Rochois.

Jean, bénévole, s'est ainsi lancé dans la vente de crêpes pour récolter de l'argent. "On tient à notre patrimoine, on ne veut pas que ça se dégrade", assure-t-il. Pierrot a été tout aussi motivé par la perspective d'organiser des repas au profit de l'église : "Çà a créé un mouvement populaire, ça m'a surpris", confie-t-il. "D'autant que d'habitude, les Rochois sont assez difficiles à bouger", juge-t-il.

Pierrot et Jean, bénévoles, se sont investis dans la défense de l'église, mais aussi du château de la Roche Maurice.  - Radio France
Pierrot et Jean, bénévoles, se sont investis dans la défense de l'église, mais aussi du château de la Roche Maurice. © Radio France - Sarah Mansoura

La fin du chantier est programmé pour le printemps 2017. D'ici là les habitants espèrent encore soulager financièrement la mairie de la Roche Maurice et comptent sur la générosité des visiteurs pendant les journées du patrimoine ce weekend.