Sortir

Marée du siècle : les pêcheurs les pieds dans l'eau

Par Véronique Houdan, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) dimanche 22 mars 2015 à 19:35

Marée du siècle : les pêcheurs les pieds dans l'eau

Samedi 21 mars, lors de la marée du siècle, vous avez été nombreux à vous rendre sur les plages de Basse-Normandie pour la pêche à pied : amateurs de crustacés ou de promenades au grand air, pêcheurs confirmés ou débutants...

Samedi 21 mars 2015, la position des astres que sont le Soleil, la Lune et la Terre fait que la marée est une des plus fortes de ce 21e siècle. Un corfficient de 119 c'est exceptionnel. Si la mer monte de façon spectaculaire, elle se retire au plus loin, découvrant des parties innaccessibles en temps habituel, pour le plus grand plaisir des pêcheurs à pied.

Si la taille des coquillages et des crustacés est réglementée  pour permettre aux espèces de se reproduire, tout comme la quantité ramassée (voir notre article sur la pêche à pied ), le ramassage n'en n'attire pas moins beaucoup de personnes. Les plages de la côte ouest de la Manche, de Granville à Barneville-Carteret, ont accueilli beaucoup d'amateurs souvent venus de loin.

Premier arrêt à Barneville (Manche) , prise d'assaut dès 13h (la basse mer étant un peu après 15h).

Guylaine et Marc pêchent d'habitude à Blainville. Ce samedi, ils sont venus à Barneville pour pêcher des étrilles, des palourdes mais surtout pour profiter du beau temps.Un peu plus loin, c'est Océane, Jimmy, Florent et Mehdi qui viennent découvrir la pêche à pied. Equipés de crochets fabriqués avec des crochets de gouttières, ils espèrent bien ramener des homards .Quant à Joël, lui, il est venu avec ses enfants et petits-enfants pour leur apprendre la pêche mais surtout leur apprendre à apprécier la nature et ces moments de calme.  

Jennifer et Jean-Malo nous apprennent que pour pêcher le homard, il faut une bonne oreille.Gabrielle, de la région parisienne, vient pour la première fois à Barneville mais n'a peut-être pas les bons outils.Stéphane, parisien aussi, profite de la promenade pour dessiner. Direction Barfleur où les pêcheurs sont plus rares, comme les crustacés.

Dominique, originaire de Barfleur, ramasse des 'chapeaux chinois' et nous livre sa recette.Léone, elle, ramasse des bigorneaux et des coquillages de belle grosseur. Mais elle avoue avoir froid.Désiré a ramassé quelques étrilles, il est déçu par l'absence des crabes. Mais il reste philosophe. Rendez-vous pour la prochaine marée, au mois d'avril. En espérant que le temps soit plus clément et que les crustacés sortent de leurs cachettes plus facilement.