Culture – Loisirs

Nuit Polar : près d'un millier d'enquêteurs dans les rues de Châteauroux

Par Marc Bertrand, France Bleu Berry et France Bleu dimanche 23 octobre 2016 à 15:41

Pour sa troisième édition, la Nuit Polar a plongé les participants au coeur de la Guerre froide dans les rues de Châteauroux
Pour sa troisième édition, la Nuit Polar a plongé les participants au coeur de la Guerre froide dans les rues de Châteauroux © Radio France - Marc Bertrand

Ambiance mystère et boule de gomme, samedi soir dans les rues de Châteauroux. La Nuit Polar a plongé les participants dans une enquête grandeur nature organisée dans le cadre du salon du livre Black Berry. Tout est faux, sauf le suspense, digne d'un roman polar !

Hier soir à l'occasion du salon du polar Blue Berry, environ 900 personnes se sont rassemblées place de la République, dans le centre-ville de Châteauroux pour la Nuit Polar, troisième édition de ce rendez-vous déjà culte.

Près d'un millier d'enquêteurs en herbe se sont rassemblés à 20 heures au point de rendez-vous, la place de la République. Ils avaient reçu une mystérieuse enveloppe avec des indices chiffrés. - Radio France
Près d'un millier d'enquêteurs en herbe se sont rassemblés à 20 heures au point de rendez-vous, la place de la République. Ils avaient reçu une mystérieuse enveloppe avec des indices chiffrés. © Radio France - Marc Bertrand

Le mystérieux suicide d'un agent double

Le principe, c'est une enquête grandeur nature, avec une intrigue construite comme un roman policier dont les participants sont les héros. 200 équipes se sont inscrites, elles ont chacune reçu une enveloppe contenant des indices. Elles ont dû en percer eux-mêmes en parcourant la ville à la recherche de réponses.

La façade au-dessus de l'hôtel de ville s'éclaire... dans quelques secondes, Jack Bishop, un agent double, va tomber de la fenêtre du dernier étage et lancer l'enquête. Evidemment, c'est un pantin ! - Radio France
La façade au-dessus de l'hôtel de ville s'éclaire... dans quelques secondes, Jack Bishop, un agent double, va tomber de la fenêtre du dernier étage et lancer l'enquête. Evidemment, c'est un pantin ! © Radio France - Marc Bertrand

Cette année, l'intrigue tournait autour du mystérieux suicide d'un agent double, en 1961 sur fond de guerre froide et de dissuasion nucléaire. Au fil de leur enquête, les équipes découvrent le vrai visage de Jack Bishop, un militaire américain stationné à Châteauroux... et aussi, agent double au service des soviétiques !

De mystérieux indices jalonnent le parcours des enquêteurs, récupérés dans des boites aux lettres un peu partout en centre-ville. - Radio France
De mystérieux indices jalonnent le parcours des enquêteurs, récupérés dans des boites aux lettres un peu partout en centre-ville. © Radio France - Marc Bertrand

Boites aux lettres, messages cryptés et rencontres nocturnes

Au cours de leur enquête, chaque équipe a dû déchiffrer des messages codés, rencontrer de mystérieux espions lors de rendez-vous nocturnes, et récupérer des indices dans des boites aux lettres disséminées dans le centre-ville. Chaque nouvel indice compose un puzzle incertain... pour répondre à une question : mais qui a donc tué Jack Bishop ? Et pourquoi ? Au cours de leurs pérégrinations, les équipes croisent aussi d'effrayants hommes en noir dans les rues.

Les équipes s'arrêtent en route pour tenter de trouver la réponse à l'ultime énigme : mais qui a tué Jack Bishop ? - Radio France
Les équipes s'arrêtent en route pour tenter de trouver la réponse à l'ultime énigme : mais qui a tué Jack Bishop ? © Radio France - Marc Bertrand

Pas de réponse évidente : plusieurs pistes sont légitimes... Est-ce le mari de son amante ? Les soviétiques ? Les américains ? Ou alors, est-ce qu'il s'est suicidé ? Chaque équipe a déposé un questionnaire, avec ses réponses à 17 questions sur l'intrigue, dans une urne devant le couvent des Cordeliers. Alors, quelle est la solution de l'énigme ? Réponse de l'une des conceptrices de l'enquête : "chacun va avoir sa réponse, et sera convaincu qu'il a raison... c'est ce que nous recherchions !".

Derniers doutes et vote fatidique au sein des équipes avant de remplir le questionnaire contenant les questions de l'énigme. Il faut ensuite le déposer dans une urne, en attendant les résultats... - Radio France
Derniers doutes et vote fatidique au sein des équipes avant de remplir le questionnaire contenant les questions de l'énigme. Il faut ensuite le déposer dans une urne, en attendant les résultats... © Radio France - Marc Bertrand

Chaque équipe s'est inscrite par e-mail... elle pourrait donc trouver très prochainement quelques réponses dans sa boite de réception. Ou alors, dans le journal local, dans les prochains jours.

Partager sur :