Sortir

Pays de Savoie : de nombreux skieurs bravent les interdits et restent sur les pistes après la fermeture

Par Anne Chovet, France Bleu Pays de Savoie mardi 17 février 2015 à 11:36

11 - Reportage avec Céline MICHEL, dameuse à La Foux d'Allos
11 - Reportage avec Céline MICHEL, dameuse à La Foux d'Allos © Aubert Naturel / Radio France

En Pays de Savoie, les directeurs des pistes s’alarment de voir de plus en plus de skieurs la nuit, après la fermeture des pistes. Ils prennent le risque d’être percuté par une dameuse.

Malgré l’interdiction et le danger, de plus en plus de skieurs restent sur les pistes après leur fermeture. Ils skient avec une lampe frontale ou au clair de lune, pour le plaisir d’une descente tranquille en solo ou plus rapide pour faire un « chrono ». Mais c’est oublier le danger des engins de damage qui nivellent la neige de nuit, retenus par un câble de près d’un kilomètre qui barre parfois plusieurs pistes. Ce câble est très dangereux et peut décapiter des skieurs.

"La nuit si un skieur perd le contrôle il peut finir dans la fraise de la dameuse" Philippe Favrat directeur des pistes à Hirmente en Haute-Savoie

Les directeurs des pistes rappellent qu’il est interdit de skier après la fermeture. Ils en profitent aussi pour redire aux randonneurs en raquettes ou en peaux de phoque, qu’il ne faut pas remonter les pistes à contresens en journée, ils risquent de provoquer des collisions avec les skieurs et les surfeurs.

DANGER SKI DE NUIT ENRO