Sortir

Un distributeur d'oeufs à Champey : la nouvelle poule aux oeufs d'or

Par Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard samedi 21 mars 2015 à 5:00 Mis à jour le mardi 21 avril 2015 à 6:00

Poules 1 Champey okok
Poules 1 Champey okok © Radio France

Le distributeur automatique d’œufs de Champey en Haute Saône connaît un incroyable succès. La ferme Bernard en vend en moyenne 1.000 par jour.

C’est une poule aux œufs d’or. Le distributeur automatique d’œufs de Champey en Haute Saône est une véritable attraction. La ferme Bernard en vend en moyenne 1.000  par jour .

L’emplacement : 90% de la vente

En octobre 2012 , pour répondre aux nombreuses sollicitations des clients qui viennent acheter des œufs frais dans leur exploitation, les propriétaires Claude et Claudine Bernard décident d'implanter un distributeur automatique au bord de la Départementale 9 au centre du village. « L’acc ès au bord de route est pratique et surtout les véhicules ont de la place pour stationner » explique Claude Bernard. 

Distri oeufs / BOB

 

Les œufs se vendent par boîte  de six, douze oeufs et par plateau de trente. Le distributeur peut contenir jusqu’à 700 œufs . Il doit donc être régulièrement rechargé.

3.500 poules rousses élevés en plein air

Dans l’immense pré, 3.500 poules aux plumes rousses se côtoient. Elles pondent leurs oeufs le matin dans de petites niches en bois à l'intérieur d'un poulailler de 500m2 . Claude et Claudine Bernard n'ont donc pas trop de mal à remplir leur distributeur.

Poules Champey 1 - Radio France
Poules Champey 1 © Radio France - Nicolas Wilhelm

A Champey et dans les alentours, le bouche à oreilles a très vite fonctionné et aujourd’hui les clients viennent de partout. « Héricourt, Montbéliard sans oublier Champey, nos clients fidèles » explique Claudine. A l'époque, l'impact médiatique avait également beaucoup pesé. 

Croisé devant le distributeur en fin d’après midi, Dominique ne pourrait plus s’en passer. « J’habite à 10 km mais c’est sur ma route du  travail. Dès qu'à la maison, nous manque d’œufs, je viens ici. Et là au moins, on sait d’où ils viennent » témoigne ce client fidèle.

<a target="_blank" href="#" class="load-media"
        data-asset-xtname="Extrait::Distri_oeufs_dominque_acheteur::Distri_oeufs_dominque_acheteur"
        data-player-mediaType="AOD"
        data-media-infos="{
    &quot;title&quot;: &quot;Distri oeufs dominque acheteur&quot;,
    &quot;authors&quot;: [],
    &quot;chapo&quot;: &quot;&quot;,
    &quot;visual&quot;: &quot;&quot;
}"
        data-player-media="{
        &quot;sources&quot;: [{
            &quot;name&quot;:&quot;Distri oeufs dominque acheteur&quot;,
            &quot;url&quot;:&quot;https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/cruiser-production/static/bleu/sons/2015/03/s12/net-fbr90a-f268fe9a-1ca8-4e9f-95f9-dae3077ad081.mp3&quot;
        }],
        &quot;export&quot;: &quot;https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/extrait?content=f268fe9a-1ca8-4e9f-95f9-dae3077ad081&quot;,
        &quot;clipType&quot;: &quot;extraits&quot;,
        &quot;extract&quot;: {
            &quot;title&quot;: &quot;Distri_oeufs_dominque_acheteur&quot;,
            &quot;id&quot;: &quot;f268fe9a-1ca8-4e9f-95f9-dae3077ad081&quot;
        },
        &quot;mediaInfos&quot; : {
            &quot;extract&quot;: {
                &quot;title&quot;: &quot;Distri_oeufs_dominque_acheteur&quot;,
                &quot;id&quot;: &quot;f268fe9a-1ca8-4e9f-95f9-dae3077ad081&quot;
            },
            &quot;clipType&quot;: &quot;extraits&quot;
        },
        &quot;type&quot;: &quot;aod&quot;
    }"
        data-no-instant><span class="icon-play-cercle"></span><span class="icon-pause-cercle"></span><div class="player-remote-controls"><div class="time-container"><span class="time-total"></span></div></div></a><div class="middle-block"><input class="export-inline" data-value="&lt;iframe src=&amp;quot;https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/extrait?content=f268fe9a-1ca8-4e9f-95f9-dae3077ad081&amp;quot;&gt;&lt;/iframe&gt;" value=""><div class="titre"><p>Distri oeufs dominque acheteur</p></div><div class="embed-player-bottom-right"><div class="social-share"><span class="social-share-icon"><a target="_blank"  href="//www.facebook.com/sharer.php?u=https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/extrait?content=f268fe9a-1ca8-4e9f-95f9-dae3077ad081" data-share="Facebook" class="share" rel="nofollow" target="_blank"><span class="icon-facebook"></span></a><div class="export-copy">Copier</div><span class="icon-export"></span><span class="icon-croix"></span></span></div></div></div></div>

 

Les parents du propriétaire habitent juste en face du distributeur . Ils surveillent et chaque soir ils observent le balai des véhicules. « C’est entre 17h et 19h qu’il y a le plus de monde. Ca fait la queue, il y a parfois trois, quatre voitures qui se suivent» rapporte le papa.

Bientôt un nouveau poulailler et un deuxième distributeur

La production d'oeufs est devenue la priorité de la ferme Bernard. Elle fait même construire un nouveau poulailler et souhaite implanter un deuxième distributeur automatique d'oeufs dans l'aire urbaine.

Le distributeur automatique d'oeufs de Champey est implanté au centre du village au bord de la Départementale 9 . Il est ouvert 7 jours sur 7 de 8h30 à 20h30.