Sortir

Un siège haptique développé à Rennes pour le cinéma du futur

Par Oanna Favennec, France Bleu Armorique vendredi 17 avril 2015 à 17:36

Fabien Danieau sur son siège haptique.
Fabien Danieau sur son siège haptique. © Technicolor

Après la 3D, les chercheurs planchent sur la 4D. Un jeune docteur vient de recevoir début avril le premier prix de thèse de l'université de Rennes 1 pour son siège haptique, appliqué au cinéma.

Quand vous regardez un film d'action, vous pouvez voir et entendre les explosions. Assis sur un siège haptique, vous pouvez aussi les ressentir. Le terme "haptique" signifie que cela mobilise le sens du toucher.

La 4D est déjà accessible au grand public dans certains parcs d'attraction, comme le Futuroscope ou Disneyland. Mais les fauteuils utilisés ne sont pas forcément adaptés au cinéma traditionnel.

"On voulait reprendre cette sensation de mouvement que l'on a quand on est sur ces sièges, et développer un appareil plus simple et plus facile à mettre en œuvre dans une salle de cinéma ou dans son salon ", précise Fabien Danieau, le jeune chercheur à présent employé chez Technicolor à Cesson-Sévigné.

Siège haptique SON

Contrairement aux sièges qui existent dans les parcs d'attraction, le siège développé par le jeune chercheur ne bouge pas entièrement. Seuls trois parties sont mobiles : des appareils à retour de force positionnés au niveau des accoudoirs, et de l'appui-tête. "Des genre de joy-sticks autonomes ", précise Fabien Danieau. Ils sont peu cher : environs 300 euros chacun. Ce qui permettra un développement à plus grande échelle.

Seules trois parties du siège sont mobiles : les accoudoirs et l'appui-tête. - Aucun(e)
Seules trois parties du siège sont mobiles : les accoudoirs et l'appui-tête.
Les sièges haptiques pourront être utilisés pour ressentir des explosions, ou des mouvements brusques, mais aussi pour créer des émotions, et donner l'impression de suivre des mouvements de caméras , les champs et contre-champs par exemple. Et pour ceux qui redoutent le mal de mer, Fabien Danieau assure qu'il a pensé à tout : "Le piège, c'est d'en faire trop, confesse-t-il. Ce qui marche sur 10 minutes dans un parc d'attraction peut s'avérer lassant sur un film de deux heures. "

Pour l'instant, le siège est au stade de prototype, mais il pourrait être commercialisé dans les prochaines années par Technicolor.