Loisirs

Une Escapade à " Esnandes pas à pas "

Par Cédric Conca, France Bleu La Rochelle dimanche 8 mars 2015 à 23:54

Dimanche 15 mars, Margot, Tamara, Aurélie et Manon, 4 étudiantes en licence "Patrimoines, Langues et Tourismes" à l’université de La Rochelle organisent la découverte d' "Esnandes pas à pas" . l'occasion d'une Escapade sur France Bleu La Rochelle

 

Acces Esnandes - Radio France
Acces Esnandes © Radio France
 

L'Eglise fortifiée Saint-Martin d’Esnandes :

Eglise Esnandes 1 - Radio France
Eglise Esnandes 1 © Radio France - Francoise Guigard
Inscrite aux Monuments Historiques en 1840, l’église fortifiée Saint-Martin d’Esnandes est un élément phare du patrimoine esnandais. Elle constitue le point de départ du sentier de découverte du village. Construite au XIIème siècle, elle est fortifiée au XIVème dans le but de servir de défense contre les armées anglaises venues de la mer lors de la Guerre de 100 ans. La construction d’un fort, engageant trop de frais, on préfère fortifier l’église déjà existante. Bastion catholique, elle est pillée dès 1568 puis en partie détruite pendant les Guerres de Religion. L’église fortifiée est rénovée à partir de 1629. Ces rénovations apportent de nouveaux éléments gothiques à cet édifice roman. On peut également admirer ses façades singulières ornées de graffitis. Ce sont des ex-voto représentant, pour la plus part, des navires. Les marins du village d’Esnandes gravaient leur bateau sur l’édifice afin de demander protection à Dieu. Les pêcheurs esnandais, ayant de modestes revenus, ne pouvaient offrir d’onéreux présents à l’Eglise, ils utilisaient alors les graffitis en guise de don. Sur le chemin de ronde, on peut profiter d’une vue imprenable sur la Baie de l’Aiguillon, la Vendée, le village de Charron et la partie du territoire du Marais poitevin que l’on appelle le marais desséché.

Eglise Esnandes 2 - Radio France
Eglise Esnandes 2 © Radio France
 

Venez visiter gratuitement l’église Saint-Martin avec une animatrice de la Maison de la Baie du Marais poitevin lors de l’événement  « Esnandes pas à pas » qui se déroulera le dimanche 15 mars au cours duquel vous pourrez découvrir le patrimoine esnandais. Les visites de l’église auront lieu le matin à 10h et l’après-midi à  14h30.

 

La Pointe Saint-Clément :

La Pointe Saint Clément - Radio France
La Pointe Saint Clément © Radio France - Francoise Guigard


Située à l’extrémité sud du littoral que l’on nomme Baie de l’Aiguillon, la Pointe Saint-Clément, offre un point de vue imprenable sur la partie occidentale du Marais poitevin appelée marais littoral. Jusque dans les années 1960, la Pointe Saint-Clément était le lieu de l’ancien port d’Esnandes.

La Pointe Saint Clément 2 le port - Radio France
La Pointe Saint Clément 2 le port © Radio France
Les infractuosités des falaises de la pointe, baptisées localement « grottes », étaient très prisées**** par les pêcheurs et plus particulièrement par les mytiliculteurs qui pouvaient y stocker leurs matériels. Celles-ci tendent à disparaitre à cause de l’érosion des falaises.

Aujourd’hui, grâce au sentier de découverte, cet endroit est devenu un lieu de promenade idéal à Esnandes. On y découvre une table d’orientation qui permet de mieux appréhender le paysage et, c’est sur ce promontoire que les amateurs d’ornithologie viennent s’adonner à leur passion.

Venez admirer ce paysage spectaculaire lors de l’évènement  « Esnandes pas à pas » qui se déroulera le dimanche 15 mars au cours duquel vous pourrez découvrir le patrimoine esnandais. La lecture du paysage à la pointe st clément aura lieu le matin à 11h30 et l’après-midi à  15h30

La Baie de l’Aiguillon :

La Baie - Radio France
La Baie © Radio France
La Baie de l’Aiguillon, site rare et remarquable, est une Réserve Naturelle qui fait partie du Marais poitevin et qui relie ce dernier à la mer. Il y a 10 000 ans le Marais poitevin n’existait pas, toute cette partie de la France était sous l’eau. On parle alors du Golfe des Pictons. Peu à peu la mer se retire et la zone s’envase. C’est sur les îlots calcaires apparaissant lors du retrait de la mer que s’installent des abbayes comme, Maillezais et des villages comme Esnandes. Ce sont les moines des abbayes qui commanditent les premiers travaux d’asséchement, afin de rendre ces terres exploitables à l’agriculture. Malheureusement la Guerre de Cent Ans puis les Guerres de Religion stoppent les travaux. C’est sous le règne d’Henri IV que les travaux reprennent. On élève une digue face à la mer, afin de préserver les terres des marées, puis une digue contre les eaux de ruissellement du bassin versant, afin d'empêcher l'inondation des terres. Composée de prés salés et de vasières, mélange d’eau douce et d’eau salée, la Baie offre une faune et une flore très diversifiées et spécifiques de ces milieux. Deuxième zone humide de France, la Baie de l’Aiguillon est mondialement reconnue comme une zone migratoire importante,  pour l’accueil des oiseaux d’eau migrateurs et attire ainsi de nombreux amoureux d’ornithologie. Le paysage évolue au fil de l’année, en fonction des marées et des migrations. Grâce au mouvement des marées, toutes les espèces présentes dans la Baie bénéficient du caractère exceptionnel de ce lieu. Côté faune, la vasière héberge de nombreux mollusques, vers marins et crustacés. Le milieu aquatique accueille entre autre de nombreux poissons (soles, bars, anguilles…). La zone est en effet reconnue pour la culture de coquillages tels que les moules et les huîtres. Aujourd’hui la Baie, en constante évolution, est un lieu indispensable pour la pêche côtière mais fortement menacée par les diverses pollutions et le réchauffement climatique.

Pour en apprendre plus lors d’une animation, rejoignez-nous lors de l’évènement  «Esnandes pas à pas » qui se déroulera le dimanche  15 mars au cours duquel vous pourrez découvrir le patrimoine esnandais. La lecture du paysage à la pointe st Clément aura lieu le matin à 11h30 et l’après-midi à  15h30.

 

La pêche au carrelet : 

Très pratiquée sur les côtes de la Charente-Maritime, la pêche au carrelet s’est développée, à partir d’installations fixes, dans le courant du XXème siècle.

La Peche - Radio France
La Peche © Radio France - Jac Pommier
Présente aussi en Vendée et en Gironde, la tradition perdure sur la côte charentaise où cette pêche de loisir fait partie du patrimoine culturel. Ce qu’on appelle un carrelet est en fait un filet monté sur une armature carrée mais aujourd’hui nous parlons de carrelet pour désigner les pontons de pêche.

Carrelet - Radio France
Carrelet © Radio France - Pascal Baudry
A Esnandes, il s’agit principalement de cabane en bois, possédant une passerelle et le grand filet carré que les pêcheurs descendent à l’aide d’un treuil et remontent aux rythmes des marées. Selon les saisons, Ils permettent de pêcher toutes sortes d'espèces : anguilles, bars, soles, crevettes. Les cabanes sont aménagées de différentes façons en fonction des besoins : qu’il s’agisse d’un lieu de stockage ou d’un abri plus confortable ou convivial. Etant exposés aux rudes conditions climatiques, les carrelets d’Esnandes ont, pour la plupart, été détruits pendant la tempête Xynthia mais pour perdurer la tradition la Communauté d'Agglomération de La Rochelle a financé la reconstruction du carrelet pédagogique d’Esnandes. Celui-ci est géré par l’association Esnandis que vous pouvez contacter afin de le louer lors d’une marée pour passer un moment convivial en famille ou entre amis, pêcher, observer les oiseaux et profiter du paysage marin.

Venez visiter et découvrir le fonctionnement du carrelet pédagogique lors de l’événement « Esnandes pas à pas » qui se déroulera le dimanche 15 mars au cours duquel vous pourrez découvrir le patrimoine esnandais. La visite du carrelet aura lieu l’après-midi à 16h30.

 

le carrelet sunset - Radio France
le carrelet sunset © Radio France
Les huîtres et les moules :

La légende raconte qu’au XIIIème siècle, un Irlandais du nom de Patrick Walton s’échoue en Baie de l’Aiguillon avec sa famille. N’ayant pas de quoi se nourrir il se décide alors à capturer des oiseaux marins au moyen de filets tendus sur des pieux qu’il pose sur le rivage. Très vite, ses voisins viennent les lui voler pendant la nuit. Pour ne plus être pillé, Patrick décide de se fabriquer une petite barque à fond plat pour glisser sur la vase, afin d’aller planter ses pieux plus loin en mer. Au bout de quelques temps de chasse aux goélands, il s’aperçoit que des petits coquillages viennent s’accrocher aux pieux qu’il avait plantés, et que ces petits coquillages étaient des moules. La Mytiliculture est née ! Depuis cette époque la culture des moules mais aussi des huîtres est très présente dans l'activité économique du village d’Esnandes, on y trouve en effet de nombreux producteurs. Le Musée de la Mytiliculture, labellisé Musée de France , qui est situé dans le pôle touristique et culturel de la Maison de la Baie du Marais poitevin à Esnandes vous emmène à la découverte de l’écosystème du marais maritime : projection sur grand écran d’un reportage « Entre ciel et mer » réalisé par Philippe Garguil, muséographie ludique et interactive adaptée à tous.

La Peche à Esnandes - Radio France
La Peche à Esnandes © Radio France - Francoise Guigard
Venez visiter le Musée de la Mytiliculture gratuitement  lors de l’évènement  « Esnandes pas à pas » qui se déroulera le dimanche  15 mars au cours duquel vous pourrez découvrir le patrimoine esnandais. La dégustation d’huîtres aura lieu à 12h.

 

Partager sur :