Sortir

VIDEO | Cinq bébés lions blancs sont nés au zoo d'Amnéville

Par Leila Benjelloun, France Bleu Lorraine Nord mercredi 22 avril 2015 à 9:00

VIDEO | Cinq bébés lions blancs sont nés au zoo d'Amnéville

Malindi et Bouba, les lions blancs du zoo d'Amnéville, ont donné naissance à cinq lionceaux. Les bébés lions blancs sont nés dimanche 12 avril. Les visiteurs peuvent déjà les admirer.

«Ils sont beaux…ils sont tout blanc!» s’écrient les enfants. «On a dû les laver avec du Bonux» plaisante une grand-mère aussi émerveillée que ses petits enfants. De l’autre côté de la vitre, Namahadi, Komati, Toyandou, Zulu et Bisho se laissent admirer. Certains font la sieste, d’autres tètent, lovés contre Malindi, leur maman couleur crème.

«Malindi a mis bas à l’heure d’ouverture du zoo»

Les cinq bébés lions blancs ont une dizaine de jours, ils sont nés dimanche 12 avril au zoo d'Amnéville. «Malindi a fait ça bien. Elle a mis bas à l’heure d’ouverture du zoo. Les visiteurs on pu assister à ce moment émouvant», raconte Marine Sagnol, l’une des animatrices pédagogiques du zoo d’Amnéville, avant d’ajouter «ça a été tellement vite, j’ai à peine eu le temps d’aller chercher mon téléphone, qu’il y en avait déjà un nouveau d’arrivé!»

Les cinq lionceaux sont la troisième portée de Malindi et la deuxième au zoo d’Amnéville. En octobre 2013, quelques mois à peine après son arrivée, le couple de lions blancs avaient donné naissance à deux petites lionnes.

Les deux lionceaux font la sieste - Aucun(e)
Les deux lionceaux font la sieste

Ils vont rester seuls avec leur mère pendant deux mois

Les lionceaux resteront séparés de leur père et de leurs deux grandes sœurs pendant deux mois avant de rejoindre l’enclos familial. «La première prise de contact sera olfactive et visuelle. Ensuite quand les petits seront en âge de courir dans l’enclos et de se défendre s’il y avait quoique ce soit de la part du mâle, on refait une mise en contact. On lâche tout le monde dans l’enclos et les premiers jours, on va surveiller pour voir si tout se passe bien» , explique Stéphane Altini, le soigneur des fauves du zoo d’Amnéville.

Bouba, le papa des lionceaux d'Amnéville et une de leurs deux grandes soeurs - Aucun(e)
Bouba, le papa des lionceaux d'Amnéville et une de leurs deux grandes soeurs

Comme leurs grandes sœurs, dans deux ans, les bébés lions auront atteint leur maturité sexuelle. Il sera temps pour eux de partir dans un autre zoo où, à leur tour, ils auront une descendance.

Une espèce menacée

Le lion blanc n’est pas une espèce à part entière. Il est issu d’une mutation génétique du lion sud-africain. L’animal se distingue par ses yeux bleus acier et son pelage plus pâle que celui de ses congénères. Il n’en reste que neuf à l’état sauvage. Ils vivent tous en Afrique du Sud, dans la réserve de Timbavati. Un programme de réintroduction est en cours mais le processus est très long. « e ne sont pas des animaux de zoo qui sont réintroduits, ce sont souvent les petits de leurs petits voire d’autres générations selon le temps que ça prend. Il faut leur réapprendre à chasser et à vivre dans un environnement sans limite» , explique Marine Sagnol.