Sortir

VIDEO | L'incroyable défi d'un patron sarthois, à la conquête du pôle Nord

Par Julie Davico-Pahin, France Bleu Maine vendredi 10 avril 2015 à 14:53

Il tire des pneus pour partir au Pôle Nord
Il tire des pneus pour partir au Pôle Nord © Radio France

Pascal Denoël s'entraîne dans les rues du Mans à marcher avec des pneus, pour préparer le voyage de sa vie. Il quitte la Sarthe ce dimanche 12 avril pour une expédition au pôle Nord.

Pascal Denoël, un chef d'entreprise sarthois, s'est lancé un incroyable défi : parcourir 260 kilomètres à pieds avec son traîneau sur la banquise, pour atteindre le Pôle Nord. L'équivalent d'un Le Mans-La Baule par -30°C, en onze jours

Depuis le mois de mars, il tire des pneus accrochées à des chaînettes en moyenne une heure et demie tous les soirs, après le travail. Le but ? Habituer ses muscles à tirer une charge lourde au sol, comme ce sera le cas avec son traîneau. 

"Mais, c'est qui ce cinglé ?"

Depuis qu'il arpente les rues du Mans, Pascal intrigue les passants : "J'ai vu des bandes de jeunes qui m'entouraient et me disaient "Monsieur c'est génial ce que vous faites, l'exemple que vous donnez pour la jeunesse !" Des gens m'ont accompagné en chantant Eyes of the Tiger ... J'ai même vu des amis qui se sont dit "Mais c'est qui ce cinglé ?" Avant de se dire "Ah tiens c'était toi !" J'ai tout vu ", sourit-il.

Pascal s'entraîne pour partir au Pôle Nordpar BleuMaine

Se préparer au pire


La préparation de Pascal est à la fois physique et mentale. Partir au pôle Nord, ça ne s'improvise pas : il s'est donc préparé au pire. " Je traverse les endroits où il faut s'entraîner à ce que les pneus fassent de la résistance. Parce que quand je vais traîner un traîneau, il va se coincer dans des compressions de glace et il faudra le sortir de là. Il faut donc entraîner le mental à la surprise. De temps, j'ai un pneu qui se coince dans un poteau, ça fait pester, mais il faut bien se mettre dans le mental que ça pourra arriver ", explique-t-il.

Si Pascal réussit son défi, il sera le onzième Français a atteindre le Pôle Nord sans assistance