Spectacles

M6 : Péplum veut vous faire rire comme Kaamelott

Par Anne Orenstein, France Bleu mardi 24 février 2015 à 17:18

L'équipe de Péplum
L'équipe de Péplum © M6 - Cécile Rogue

La chaîne M6 lance ce mardi soir sa nouvelle mini-série humoristique. Au générique un panthéon de stars, un auguste co-producteur et des décors impériaux. Bienvenue dans la Rome Antique revisitée façon Péplum.

Comme avec Kaamelott en son temps, M6 prend le pari de nous faire voyager dans l’histoire avec Péplum. Péplum, c’est l’histoire d’un empereur romain tyrannique, capricieux mais surtout bête à manger du foin, Maximus (Jonathan Lambert). Pour lui éviter de faire définitivement sombrer Rome dans le chaos, alors qu’elle est déjà en plein déclin, il peut compter sur Bravus (Pascal Demolon) un ancien esclave devenu son conseiller politique . Sauf que Bravus doit aussi gérer une famille compliquée, une épouse gauloise qui a du mal à s’adapter à Rome (Nicole Ferroni), une fille limite nymphomane (Lou Chauvain) et un fils qui se prend presque pour le fils de Jésus Christ (Anthony Sonigo). De quoi frôler le burn-out mais aussi source de nombreuses situations comiques.

Cette histoire, c’est Thierry Ardisson qui l’a vue germer dans sa tête, après avoir vu le film Quo Vadis. Après 5 ans sans arriver à trouver de diffuseur, l’animateur et producteur de télévision propose l’idée à Alain Kappauf, producteur de la plupart des programmes courts humoristiques de M6 (Caméra Café, Kaamelott, Scènes de ménages…). Banco. Kapauff met une équipe d’auteurs sur le coup et quelques mois plus tard, Péplum sort un pilote suffisamment convainquant pour que M6 imagine de programmer la série en première partie de soirée.

Une programmation surprenante

Car c’est là le grand pari de la chaîne, cette programmation inhabituelle, directement en prime-time . Lors de 3 soirées vendues comme « exceptionnelles », le téléspectateur va pouvoir découvrir dans une soirée d’une heure et demie un assemblage de quatre épisodes d’une vingtaine de minutes chacun. Ce qu'on aurait dû découvrir au départ vers 20h, l’heure habituelle de ces programmes courts à sketchs, la contre-programmation parfaite au journal de 20h.

Mais c’est vrai qu’avec de tels moyens, M6 avait de quoi tenter l’aventure. Des décors dignes du cinéma (1300 m2 de plateau pour reconstituer un palais impérial, une rue commerçante, des bains… et une vue de Rome en 3D imprimée sur une toile et agrémentée d’effets spéciaux), des centaines de costumes, de figurants, et une pléiade d’invités , comme Kad Merad, Manu Payet, Bruno Solo, François Berléand, Michèle Laroque, Franck Dubosc, Gérard Hernandez, les ingrédients de la recette sont d’ores et déjà assez séduisants. L’assemblage lui-même est tout à fait réussi, en tout cas dans les extraits que France Bleu a pu visionner. Le seul risque, c’est que le repas finisse par être indigeste sur une soirée entière.

Péplum, 3 soirées événementielles les mardi à partir du 24 février à 20h55 sur M6.