Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Audrey Fleurot récite Pierre et le loup à l'Opéra de Dijon

mardi 21 novembre 2017 à 18:16 Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne

Après Gérard Philippe ou plus récemment François Morel, Audrey Fleurot reprend Pierre et le loup à l'Opéra de Dijon. Une première pour cette comédienne formée au théâtre qui a des attaches en Côte-d'Or. Rencontre avec une actrice qui cherche à innover.

Audrey Fleurot est ce mercredi soir sur la scène de l'auditorium de Dijon pour réciter Pierre et le loup
Audrey Fleurot est ce mercredi soir sur la scène de l'auditorium de Dijon pour réciter Pierre et le loup © Radio France - Stéphane Parry

Dijon, France

Qu'est-ce qui vous a donné envie de lire Pierre et le loup sur la scène de l'auditorium de Dijon ?

Audrey Fleurot : "J'ai fait beaucoup de théâtre pendant 10 ans. Il se trouve qu'après j'ai commencé à tourner pour le cinéma et la télévision. Travailler avec des musiciens, c'est un exercice que je n'avais jamais réalisé. Il se trouve que j'aime bien la nouveauté. Après, c'était rapide. J'ai rencontré les musiciens (Dissonances, NDLR) uniquement trois heures avant la représentation. Je n'ai pas de formation musicale. Dans Pierre et le loup, la récitante est un instrument comme les autres. Il faut donc travailler à l'oreille. Mais c'est un exercice qui me plait bien."

Pierre et le loup, ça évoque quoi pour vous ?

"J'ai beaucoup écouté ce conte lorsque j'était enfant. J'avais lu la version de Gérard Philippe et une autre de Disney. Je me souviens avoir été fortement marquée par le canard qui n'était pas mort. Là on vient de le jouer devant des enfants, et la réaction est très forte lorsque le canard est gobé vivant par le loup. J'en ai un souvenir très fort et je trouve qu'il n'y a pas assez de pièces éducatives. Pour les enfants, c'est une entrée dans la musique classique assez géniale."

Les élèves de CP de l'école Mansart à Dijon après la représentation de Pierre et le loup  - Radio France
Les élèves de CP de l'école Mansart à Dijon après la représentation de Pierre et le loup © Radio France - Stéphane Parry

Entre Bach et Booba

Quels sont vos goûts musicaux ?

"Je suis très éclectique. Mes goûts vont de Bach à Booba ! Par contre en ce qui concerne la musique classique, je suis autodidacte. Mes parents n'écoutaient pas de musique classique. Je n'ai pas étudié la musique, juste un an de piano. C'était tellement laborieux que je ne suis pas allé plus loin. Mais j'ai un vrai plaisir à transmettre la musique."

Audrey Fleurot au milieu des musiciens des Dissonances pendant la représentation scolaire de Pierre et le loup  - Radio France
Audrey Fleurot au milieu des musiciens des Dissonances pendant la représentation scolaire de Pierre et le loup © Radio France - Stéphane Parry

On vous a vu cette année à Beaune pour le Festival du Film policier de Beaune. Cette fois, c'est à Dijon avec Pierre et le loup. Est-ce que vous avez des attaches particulières en Côte-d'Or ?

"Absolument! Toute ma famille est originaire d'un petit village à côté de Semur-en-Auxois, Montlay-en-Auxois. J'y allais pendant les vacances scolaires. Mes grands-parents vivaient là bas. Mes parents se sont rencontrés dans ce village. On peut dire que je suis 100 % bourguignonne, 100 % Côte-d'Or ! Je viens d'une famille d'agriculteurs. Même si je pense n'avoir pas vu tous les endroits magnifiques de ce département. D'ailleurs, je reviens régulièrement. Maintenant que mes grands-parents ne sont plus là, je cherche une maison, un endroit où me poser. Il doit me rester quelques hectares de bois."

Quels sont vos projets ?

"Je tourne la saison 7 de la série Engrenages à partir du mois de janvier. Je suis très excitée à l'idée de reprendre le personnage de l'avocate Joséphine Karlsson. Et puis je viens de finir un film intitulé La fête des mères où je joue le rôle de la présidente de la République. C'est un rôle d'anticipation."

Retrouvez l'interview d'Audrey Fleurot ce mercredi sur France Bleu Bourgogne à 6 heures 12 et 7 heures 42.