Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Manuel Valls à l'université d'été du PS à la Rochelle

samedi 24 août 2013 à 9:19 Par Nathalie Delpeyrat, France Bleu

Le ministre de l’Intérieur participe à l’université d’été du PS à la Rochelle ce samedi matin, avec un discours sur le thème, "Faire gagner la démocratie contre l'extrême droite". Acclamé à son arrivée l'an passé, il l'a joué beaucoup plus discrètement hier, à un moment où sa personnalité et ses ambitions agacent au sein de son propre camp.

Le ministre de l'intérieur Manuel Valls
Le ministre de l'intérieur Manuel Valls © MaxPPP

L'annonce d'une "contribution climat-énergie" s'est  télescopée vendredi à La Rochelle, à l'ouverture de l'université d'été du PS, avec la crainte d'un "ras-le-bol fiscal" des Français, contraignant les socialistes à proclamer qu'il ne s'agit  "pas d'une taxe nouvelle". Absente lors de la précédente édition, Ségolène Royal, présidente de Poitou-Charentes, a donné le coup d'envoi des travaux vendredi après-midi, estimant que les socialistes étaient "rassemblés".Pour autant, avant même son ouverture, l'université d'été était parasitée par l'annonce faite la veille de l'instauration d'une "contribution climat énergie", par le nouveau ministre de l'Ecologie Philippe Martin.Ce n'est "pas une taxe nouvelle, supplémentaire", "ce n'est pas une fiscalité additionnelle mais une fiscalité de substitution", a-t-il assuré devant la presse. Ce n'est pas "une fiscalité de plus", a renchéri le ministre chargé du Budget, Bernard Cazeneuve, sans livrer aucun détail.

Valls attendu à l'applaudimètre

Alors que cette grand-messe, qui dure jusqu'à dimanche, devait s'ouvrir sous le mot d'ordre "unité",  le sénateur PS Gaëtan Gorce affirme sur son blog que "la bataille de La Rochelle est déjà perdue" par le PS en raison de "l'avalanche de polémiques" internes à la majorité.Il faisait aussi référence "au procès intenté", selon lui, au ministre de l'Intérieur Manuel Valls ces derniers jours après ses propos sur la politique du regroupement familial. Ce dernier a fait une arrivée remarquée, entouré d'une nuée de journalistes.Très applaudi l'année dernière après un discours de fermeté sur l'"ordre républicain", il participera samedi à l'une des conférences phares de ce rendez-vous, une "plénière" consacrée au combat qu'entend mener le PS contre l'extrême droite, à l'aube d'une année riche en rendez-vous électoraux.

Manuel Valls à la Rochelle, un reportage d'Olivier Bost