Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Menace de tuerie en Alsace : un jeune homme recherché, sa photo diffusée

Par

Les enquêteurs ont lancé ce vendredi un appel à témoins pour tenter d’identifier le jeune homme qui a menacé sur internet de faire usage d’un fusil devant un lycée du Bas-Rhin, en diffusant une photo du suspect, prise dans le cybercafé strasbourgeois d’où il a posté son message.

Photo suspect rumeur internet Alsace appel à témoin verticale 2
Photo suspect rumeur internet Alsace appel à témoin verticale 2

Un dispositif exceptionnel de plus de 750 policiers et gendarmes a été déployé vendredi autour de 59 lycées du Bas-Rhin. Ce déploiement fait suite aux menaces sur Internet d'un jeune homme expliquant qu’il avait trouvé une arme "semi-automatique" * chez son oncle et que "la vie de beaucoup de gens" * dont la sienne allait* "s'arrêter". *

Publicité
Logo France Bleu
Homme mort menaces sur Internet d'une lycéen en Alsace

Les enquêteurs ont lancé vendredi, en fin de matinée, un appel à témoins pour tenter d’identifier le jeune homme. La préfecture du Bas-Rhin a diffusé une photo du suspect, prise dans un cybercafé strasbourgeois d’où il a envoyé son message, mardi. Selon les DNA, le message aurait été posté d'un cybercafé du quartier gare, situé 3 quai Saint-Jean .

Ces clichés sont actuellement traités au moyen de logiciels de reconnaissance physique, de façon à mieux identifier le suspect.

Photo suspect rumeur internet Alsace appel à témoin carrée

La photo montre le visage d’un adolescent ou d’un jeune homme portant une capuche foncée. "Plusieurs dizaines de pistes se sont déjà avérées négatives, mais d'autres sont en cours d'exploitation" , a expliqué le procureur de la République de Strasbourg, Michel Senthille.

loading

Les enquêteurs ont mis en place un numéro vert pour tenter de l’identifier: le 03.90.23.13.05 .

«Un dispositif important a été mis en place pour identifier l’auteur de la menace et parer au passage à l’acte, auto ou hétéro-agressif» , a expliqué le magistrat. Ce dispositif exceptionnel, déployé devant 59 lycées du Bas-Rhin selon le rectorat, comportait plus de 750 policiers et gendarmes.

Devant un lycée du centre-ville, un élève confirme: "Certains élèves ne sont pas venus à cause de ça. La rumeur est partie hier sur Facebook."

loading
photo police Strasbourg collège saint-etienne rumeur internet tuerie Alsace © Radio France - Blandine Costentin

S’il s’agit d’un canular, il est "de très mauvais goût" , a commenté le procureur. "Ça serait dramatique puisque c'est dégarnir la totalité des forces judiciaires de leur emploi et de leur rôle initial" . Dans ce cas, son auteur encourrait une peine de deux ans de prison et 30.000 euros d’amende.

loading

Le jeune internaute a pris soin, pour écrire son message, d’utiliser un logiciel de brouillage. "Indubitablement il y a une réflexion" , a commenté à ce propos le procureur.Interrogé sur le profil psychologique du jeune homme, le magistrat s’est contenté d’observer, "sans en tirer de conclusion" , qu’"il n’y a qu’une faute d’orthographe dans le message, sinon il est écrit dans un français parfait" .

lycéen menace strasbourg

Le message en question, posté mardi soir sur internet, a été signalé au commissariat de Versailles par un adolescent qui l’avait repéré sur le forum consacré à un jeu vidéo. Cet adolescent l’a signalé à sa mère, qui a elle-même prévenu les services de police.

La mise en place d’un important dispositif policier autour de lycées du Bas-Rhin survient au lendemain du suicide d’un homme de 50 ans dans le hall d’une école primaire à Paris.

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu