Moselle : hausse significative du nombre d'adultes handicapés

Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord mercredi 11 septembre 2013 à 6:00

Personne handicapée en fauteuil roulant

C'est l'allocation qui progresse le plus en Moselle depuis 5 ans (+5% en moyenne), en partie à cause du durcissement du marché du travail : l'allocation aux adultes handicapés. Avec une hausse record de quasiment 8 % d'allocataires en 2012 par rapport à 2011. Ce qui représentait fin 2012, 17 300 personnes qui touchent au minimum 782 euros par mois.

Ce constat s'explique de plusieurs façons : la loi de 2005 qui a donné une vraie définition au handicap, des conditions d'attributions qui se sont élargies ou encore des demandes de renouvellement du statut qu'il faut désormais répéter tous les deux ans.

Mais les conditions de travail et les nouvelles exigences des employeurs y sont aussi pour quelque chose. Et c'est un paradoxe parce que l'on n'a jamais fait autant d'effort pour adapter les postes de travail. Pourtant aujourd'hui plus qu'hier, les entreprises peuvent se montrer moins souples avec les salariés handicapés, les petits boulots sans qualification pour les travailleurs usés sont devenus rare.

La crise économique qui a éclaté en 2008 n'a rien arrangé. Depuis en Moselle, le nombre de bénéficiaires de l'allocation adulte handicapé augmente de 5 % chaque année, ce qui est une forte hausse souligne la caisse d'allocation familiale. On était même à + 10% l'an dernier pour les personnes en dessous de 80% d'invalidité. 

 

Le handicap, pas forcément un frein à l'emploi

Il suffit parfois d'un petit aménagement pour éviter de licencier un salarié fragilisé. Comme pour cette femme de ménage de l'hôpital Belle Isle de Metz qui ne peut plus porter de gants pour passer la serpillère à cause de problèmes aux mains. Du coup, une machine laveuse a été achetée. Cette femme ne viendra pas aggraver le taux de chômage des personnes handicapées qui est 2 fois plus élevé que la moyenne nationale : autour de 20 %.

 

Une solution pour rester actif : la reconversion

La solution pour une personne qui souffre d'un handicap peut aussi se trouver dans la reconversion. à l'image de cette aide soignante de l'hôpital Belle Isle à Metz qui est en arrêt maladie depuis presque 2 ans, à cause entre autres de problèmes de dos. Elle a mis à profit cette période en suivant une formation par correspondance de secrétaire. Elle pourra ainsi espérer à son retour échapper aux tâches physiques.