Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Moustaki et son passage en Pays Catalan

Par

Le chanteur est mort ce jeudi à 79 ans, il avait composé une des musiques du film tourné dans les Pyrénées-Orientales "J'ai oublié de te dire", il s'était aussi produit en 2000 aux Méditerranéennes et avait chanté en duo avec Cali.

Moustaki et son passage en Pays Catalan
Moustaki et son passage en Pays Catalan

La mort d'un géant de la chanson française ce jeudi matin : Georges Moustaki s'est éteint à l'âge de 79 ans. Il souffrait depuis deux ans de problèmes respiratoires qui le rendaient définitivement incapable de chanter.Georges Moustaki est l'auteur de quelque 300 chansons pour les plus grands interprètes (Piaf, Montand, Barbara, Gréco, Reggiani) avant de les chanter lui même avec succès.Georges Moustaki avait aussi composé une des musiques du film tourné entièrement en Pays Catalan "J'ai oublié de te dire" avec Omar Sharif et Emilie Dequenne. Un cadeau qu'il avait fait au réalisateur Laurent Vinas Raymond. Pourtant les deux hommes ne se connaissaient pas.

Publicité
Logo France Bleu
loading

Georges Moustaki avait chanté à Perpignan lors des Méditerranéennes en 2000, le festival se déroulait alors à Céret.

Un concert et une rencontre dont se souvient Geneviève Girard, l'organisatrice des Méditerranéennes.

loading

Le chanteur catalan Cali connaissait aussi Georges Moustaki. Les deux hommes avaient enregistré une chanson ensemble, "Sans la nommer".

loading
loading

Georges Moustaki, de son vrai nom Giuseppe Mustacchi, s'était installé à Paris en 1951. C'est là qu'il rencontre Georges Brassens qui l'intronise dans les nuits parisiennes de Saint-Germain-des-Prés. Ses chansons les plus célèbres restent "Milord" (1958), écrite pour Edith Piaf et traduite dans le monde entier, puis "Le Métèque" (1969), d'abord chantée par Pia Colombo et dont le refrain a fait le tour de la planète.  Plusieurs autres sont devenues des classiques, comme celles interprétées en 1966 par Reggiani , "Sarah", "Ma liberté", "Ma solitude", "Votre fille a vingt ans", mais aussi "La Dame Brune" (Barbara, 1968), ou encore "Joseph", "La Marche de Sacco et Vanzetti". Polyglotte, artiste peintre, il vivait depuis plus de quarante ans sur l'île Saint-Louis à Paris.

loading

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu