Concerts – Live

A Caen, "Les Insus" n'ont pas déçu

Par Francis Gaugain, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) jeudi 20 octobre 2016 à 15:07

7000 personnes pour le concert des Insus au Zénith de Caen
7000 personnes pour le concert des Insus au Zénith de Caen © Radio France - - Pierre Desaint -

La tournée française des Insus passait par Caen ce mercredi 18 octobre. Devant prés de 7000 spectateurs , l'ex-groupe Téléphone a "enflammé" le Zénith lors d'un concert particulièrement réussi.

Ils sont venus et ils n'ont pas été déçus. 7000 fans ont assisté ce mercredi soir au Zénith de Caen à un concert qu'ils ne sont pas prêts d'oublier. Venu écouter le groupe phare du rock français des années 80, le public normand a assisté à une soirée "particulièrement réussie" de l'avis de tous.

Les Insus sur scène. Les téléphones dans la salle

20h45 : sur scène Les Insus. Dans la salle les... téléphones. Des centaines de téléphones allumés et braqués sur les stars du jour. L'époque des briquets est révolue. Remplacés par les smartphones. Mais l'ambiance est là. Celle des grands soirs. Foule compacte. Impatiente . En majorité sexagénaire (comme ses idoles) . Prête à se replonger dans ses plus belles années. Celles d'une jeunesse insouciante . Un "autre monde". Celui des années 80. Téléphone a vendu 6 millions de disques et produit des dizaines de tubes. Jean Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka , rebaptisés les Insus depuis qu'ils se sont reformés l'an passé , vont tout donner !

Kolinka à la baguette dans la... "plus belle salle de France"

2h45 de concert, 3 rappels et une énorme ambiance dans un Zénith qui n'avait jamais accueilli la joyeuse bande de potes . Et pour cause, le groupe Téléphone avait été dissous en 1986. Ce soir , Aubert et Bertignac semblent prendre beaucoup de plaisir à être là. En grande forme ! Tout comme le batteur, Richard Kolinka, à la baguette. C'est lui qui fait le show en arrière-plan. On (ils) en oublierai(ent) presque le petit nouveau, le bassiste Alex Angelov. Il remplace pourtant (avec talent) Corine Marienneau.Sur scène, les morceaux s'enchainent. Ceux de la première heure. "La Bombe Humaine", "Hygiaphone" "Cendrillon", "Métro, c'est trop"... Effets scéniques sobres mais bon gros son. Beau moment accoustique aussi . Les deux guitaristes assis (presque) au milieu de leur public . La salle exulte . Elle en redemande. Jusqu'au bout de la nuit. ça tombe bien Jean-Louis, Richard, Louis et Alex n'ont "pas concert demain". Ils vont donc jouer et chanter encore. Continuer à prendre leur pied au Zénith de Caen qui était hier soir "La plus belle salle de France ! " . Parole de Jean Louis Aubert...

Partager sur :