Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Foreztival 2018 : presque 30 000 personnes attendues à Trélins pour trois jours de musique

jeudi 2 août 2018 à 20:19 Par Octavie Couchard, France Bleu Saint-Étienne Loire

Il fait son grand retour après une année d'absence : le Foreztival a repris ses quartiers dans les grands champs en bas du village de Trélins. Le festival commence vendredi 3 août, avec des concerts dès 17 h 30. Il dure jusqu'à dimanche 5 août. Presque 30 000 personnes sont attendues sur le site.

Après un an d'absence, le Foreztival revient à Trélins.
Après un an d'absence, le Foreztival revient à Trélins. © Radio France - Octavie Couchard

Trelins, France

Il a 14 ans et presque pas une ride. Le Foreztival revient cette année, après un an de pause. Pour ce grande retour, ce sont 450 bénévoles qui s'activent dans les grands champs en bas du village de Trélins depuis une quinzaine de jours. On retrouve les deux scènes, une grande et une petite, mais aussi une nouveauté cette année. Le festival dure pendant trois jours et une partie village est mise en place, des food-trucks et un chapiteau dédié à la musique reggae. 

Faire profiter le village

Si le festival se concentre essentiellement sur le site, les alentours profitent également de l'affluence des festivaliers dans le Forez. Dans le coeur de village de Trélins, chacun se prépare à sa manière. Sandrine Afonso s'occupe de l'hôtel, elle a des réservations depuis longtemps pour le festival. D'habitude, elle prévoit une buvette sur sa terrasse pour l'occasion, mais cette année, elle a du revoir ses stocks : "Comme il n'y a pas le théâtre de rue, on n'a fait pas fait de gros stocks. D'habitude, les gens venaient se promener dans le village, passaient boire un verre ou s'arrêtaient pour manger. Cette année on verra bien comment ça se passe, mais l'essentiel c'est que ça marche bien pour eux !

De son côté, Manon Jubo s'attend à voir passer beaucoup de monde dans sa cave de vin du Forez : "Deux de mes vins sont en vente sur le festival. Les gens les goutent sur place et ensuite ils traversent la route pour acheter des bouteilles pour eux". La caviste a doublé ses stocks pour le week-end du festival. 

Les deux vins du Forez en vente sur le festival. - Radio France
Les deux vins du Forez en vente sur le festival. © Radio France - Octavie Couchard

Jusqu'à Boën

Mais le Foreztival fait aussi profiter les villages voisins. A Boën-sur-Lignon, les commerçants sont prêts. C'est là que se trouvent les boulangeries, épiceries, distributeurs automatiques, mais aussi les tabacs presse, comme celui de Ricardo Nieto : "C'est bien, ça booste les commerces locaux. Nous on fait le plein de cigarettes et de tabacs à rouler. Et puis c'est une clientèle très sympa !"

Une petite fierté pour les organisateurs. Certains sont là depuis le début, en 2005, et ont vu le festival grandir. "Si on est encore là 14 ans plus tard, c'est qu'on lâche rien et qu'on a des envie et des idées. _C'est quelque chose qui nous tient à cœur d'apporter de la culture dans un milieu rural_. Et puis on est bien à Trélins, on est au milieu des bois et le site plait aux gens", décrit Damien Flandin, l'un des programmateur du Foreztival. 

Le festival ouvre ses portes dès vendredi 3 août à 12 heures pour les installations sur le campings. Les premiers concerts commencent dès 17 h 30, jusqu'à dimanche 5 août. Il n'y a plus de places pour la journée de samedi, où presque 12 000 personnes sont attendues. Il est encore possible d'acheter des billets sur place, au prix de 35 euros. Au total, les organisateurs attendent presque 30 000 personnes sur tout le week-end.