Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Notre-Dame-des-Landes : des cerfs-volants contre l'aéroport

dimanche 4 août 2013 à 10:06 Par Nathalie Delpeyrat, France Bleu

Une armada de cerfs-volants contre des Airbus et des Boeing : les opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ont rassemblé des milliers de sympathisants ce week-end au nord de Nantes. Ils ont choisi d'occuper aussi le ciel pour faire plier le gouvernement.

4.000 seulement selon les forces de l'ordre, mais 8.000 hier d'après les organisateurs : le festival "on ne lache rien" à Notre Dame des Landes en Loire Atlantique, attire opposants au futur aéroport, défenseurs de la nature et tenants d'une économie alternative. Le tout dans une tranquille atmosphère de vacances.

Sur l'immense champ de blé fraîchement moissonné où sont organisés concerts et conférences jusqu'à ce dimanche soir, les organisateurs s'activent à confectionner un millier de cerfs-volants destinés à garder symboliquement l'espace aérien au dessus du bocage nantais.

Le festival \"on ne lâche rien\" des opposants à l'aéroport de Notre dame des Landes. Reportage Julie Lallouët-Geffroy

L'Acipa, la principale association d'opposants historiques au projet d'aéroport qui remonte aux années 1960, organise ce rassemblement estival depuis 13 ans sur le site prévu pour la future aérogare. C'est la première fois qu'elle organise un festival d'une telle ampleur, avec un service d'ordre pléthorique, des chapiteaux, des secouristes et une scène géante sur laquelle défilent les musiciens sous un panneau proclamant "Un aéroport à NDDL, jamais !"