Élections

Résultat des élections législatives à Saint-André-et-Appelles

Par La rédaction de France Bleu, France Bleu mercredi 7 juin 2017 à 14:34 Mis à jour le lundi 19 juin 2017 à 0:14

Résultats du second tour des élections législatives 2017 à Saint-André-et-Appelles (dixième circonscription de Gironde)

Le député sortant Florent BOUDIÉ (LREM), qui parvient à convaincre 61,9% des votants, arrive en tête à Saint-André-et-Appelles au soir du deuxième tour des élections législatives. Quant à la candidate frontiste Sandrine CHADOURNE, elle rassemble 38,1% des votes.

M. BOUDIÉ était déjà majoritaire au soir du premier tour de Saint-André-et-Appelles, en dépassant d'un peu plus de 16 points Mme CHADOURNE (34,9% contre 18,79%). Il semble également que le candidat En marche ! disposait de réserves de voix plus importantes, il totalise en effet 39 votes supplémentaires alors que son adversaire du FN en récolte 32.

265 électeurs de Saint-André-et-Appelles ont mis un bulletin dans l'urne, ce qui constitue 49,53% du corps électoral. On constate une baisse d'un peu plus de sept points de la mobilisation par rapport au premier tour. Il y a également moins de votants qu'il y a cinq ans, où la participation au deuxième tour s'élevait à 62,78%.

Résultats du second tour des élections législatives 2017 dans la dixième circonscription de Gironde

Avec 67,9% des suffrages, le député sortant Florent BOUDIÉ (LREM) est réélu à l'issue du second tour des législatives dans la dixième circonscription de Gironde. Le reste des votes, soit 32,1%, revient à sa concurrente, la candidate du FN Sandrine CHADOURNE.

Le résultat du deuxième tour de la dixième circonscription de Gironde va dans le sens de celui du premier : M. BOUDIÉ arrivait déjà en tête avec 40,27% des votes contre 15,89% pour Mme CHADOURNE. De plus, le candidat d'En marche ! a bénéficié d'un meilleur report de voix entre les deux tours, puisqu'il rassemble 5 364 suffrages supplémentaires alors que sa concurrente du FN en récupère 3 821.

La part de votants s'élève à 44,67% des électeurs à l'occasion du second tour des élections législatives au niveau de la dixième circonscription de Gironde. Ce taux correspond à une mobilisation inférieure de 6,8 points à celle du premier tour. En comparaison avec le deuxième tour du scrutin de 2012, la participation a également connu une diminution de près de 16 points.

Les résultats du 1er tour

Résultats du premier tour des élections législatives 2017 à Saint-André-et-Appelles (dixième circonscription de Gironde)

Le député sortant Florent BOUDIÉ (LREM) se classe en première position au premier tour des législatives à Saint-André-et-Appelles avec 34,9% des votes. À la deuxième place, on trouve Jean-Paul GARRAUD (Les Républicains), qui est crédité de 26,51% des voix. Sandrine CHADOURNE (Front National), quant à elle, parvient à convaincre 18,79% des votants.

À Saint-André-et-Appelles, c'est le député sortant Florent BOUDIÉ (LREM) qui est majoritaire au premier tour des élections législatives, avec 34,9% de votes favorables. Un peu plus de huit points en dessous, Jean-Paul GARRAUD (Les Républicains) finit deuxième en recueillant 26,51% des voix. Il recule de près de 12 points par rapport au résultat récolté il y a cinq ans. Citons également la candidate frontiste Sandrine CHADOURNE, qui recueille 18,79% des voix. En 2012, la candidature du Front National avait fini sur un résultat semblable.

Derrière ces favoris, on trouve Eloïse BAJOU (La France insoumise, 10,4%), Antoine GARANTO (Parti socialiste, 3,36%), Charles POUVREAU (Union des Démocrates et Indépendants, 2,35%), ainsi que Julien DELAMORTE (DLF) et Agnès SÉJOURNET (écologiste), tous les deux à 1,34%.

Jacqueline MOULARD (Divers) et Gaëlle GÉNIN (Extrême gauche) sont créditées de moins de 1% des votes dans la localité.

Pour finir, Nolwenn LAMOTHE (Divers) n'a récolté aucune voix dans la municipalité.

Dans la municipalité, 0,98% des suffrages ont été invalidés lors des dépouillements. Par ailleurs, 1,31% des votants ont opté pour le vote blanc.

305 électeurs de Saint-André-et-Appelles ont exercé leur droit de vote, ce qui représente un taux de participation de 57,01%. Il y a donc moins de votants qu'il y a cinq ans, où la participation s'élevait à 63,52%.

Résultats du premier tour des élections législatives 2017 dans la dixième circonscription de Gironde

Le député sortant Florent BOUDIÉ (LREM) reçoit l'approbation de 40,27% des votants dans la dixième circonscription de Gironde, et y arrive donc en tête. Son challenger lors du deuxième tour sera la candidate du FN Sandrine CHADOURNE, qui remporte l'approbation de 15,89% des votants.

Le député sortant Florent BOUDIÉ (LREM) remporte le premier tour des élections législatives dans la dixième circonscription de Gironde avec 40,27% de suffrages favorables. Son adversaire pour le prochain tour sera la candidate du FN Sandrine CHADOURNE, qui remporte l'adhésion de 15,89% des votants. En 2012, la candidature du Front National avait fini sur un score semblable.

Faute d'avoir rassemblé les voix nécessaires, Jean-Paul GARRAUD (Les Républicains, 15,52%), Eloïse BAJOU (La France insoumise, 13,18%), Antoine GARANTO (Parti socialiste, 4,94%), Agnès SÉJOURNET (Ecologiste, 3,87%), Charles POUVREAU (Union des Démocrates et Indépendants, 3,35%) ainsi que Julien DELAMORTE (Debout la France, 1,16%) ne participeront pas au second tour.

Trois candidates, Gaëlle GÉNIN (Extrême gauche), Jacqueline MOULARD (Divers) et Nolwenn LAMOTHE (Divers), réunissent moins de 1% des votes au sein de la circonscription.

Au sein de la circonscription, 1,15% des votants ont opté pour le vote blanc. En outre, 0,9% des voix n'ont pas été validées lors des dépouillements.

À l'échelle de la dixième circonscription de Gironde, 41 594 électeurs sur 80 807 se sont rendus aux urnes, ce qui constitue un taux de participation de 51,47%. La mobilisation est donc moins élevée de neuf points qu'en 2012.

Les précédentes élections à Saint-André-et-Appelles

Ces textes ont été rédigés automatiquement par data2content, marque commerciale de la société Syllabs, à partir des données fournies par le Ministère de l’intérieur.