Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Résultats des élections municipales à Montpellier

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Résultats du deuxième tour des élections municipales 2020

À Montpellier, à l'occasion du second tour des élections municipales 2020, la liste UG de Michaël DELAFOSSE obtient 48 sièges sur 65, grâce à 47,22 % des voix. Le contexte dans lequel est organisé ce deuxième tour est assez spécial : reporté en raison de l'état d'urgence sanitaire, il a lieu plusieurs semaines après le premier, qui avait eu lieu le 15 mars.

À Montpellier, en 2020, les inscrits étaient appelés aux urnes pour élire leurs 65 conseillers municipaux. Avec 47,22 % des votes, la liste UG de Michaël DELAFOSSE récolte la majorité des suffrages à Montpellier et obtient 48 sièges à l'occasion du deuxième tour. En réunissant 34,65 % des voix exprimées, la liste de Philippe SAUREL (Divers gauche) remporte 11 sièges. Six sièges reviennent à la liste Divers de Mohed ALTRAD, grâce à 18,12 % des suffrages.

Initialement, la liste de M. SAUREL était arrivée en première position au soir du premier tour de Montpellier avec 19,11 % des votes, contre 16,66 % pour celle de M. DELAFOSSE. La liste de M. ALTRAD avait quant à elle reçu 13,3 % des suffrages exprimés. Toutefois, la liste Union de la Gauche récolte 15 410 voix de plus qu'au tour précédent tandis que son adversaire Divers gauche n'en reçoit que 7 736 supplémentaires. La liste Divers bénéficie du report de 2 327 votes en sa faveur.

1 membre de la liste de Rémi GAILLARD (DIV), créditée de 9,58 % des votes exprimés du premier tour, 14 de celle d'Alenka DOULAIN (Divers gauche), 9,25 %, et 8 de celle de Clothilde OLLIER (ECO), 7,25 %, ont rallié celle de M. ALTRAD pour le second. Coralie MANTION, dont la liste Europe-Écologie-Les Verts avait réussi à convaincre 7,42 % des votants s'étant exprimés, s'est rallié à celle de M. DELAFOSSE, accompagné de 12 de ses colistiers. La liste de Patrick VIGNAL (LREM, 6,1 %) avait reçu un résultat suffisant pour faire alliance avec une autre, mais s'est abstenue de le faire. Les listes d'Olaf ROKVAM (RN), avec 4,78 % des suffrages, d'Alex LARUE (Les Républicains), créditée de 3,83 %, de Jean-Louis ROUMEGAS (écologiste), avec 1,61 %, de Kamy NAZARIAN (DIV), avec 0,52 %, de Maurice CHAYNES (Extrême gauche), avec 0,41 %, et de Sylvie TROUSSELIER (EXG), avec 0,12 %, n'avaient pas réussi à se maintenir, faute d'avoir obtenu assez de voix.

Pour ce second tour à Montpellier, le taux d'abstention est de 65,56 %. Ce taux est comparable à celui du premier tour (65,39 %).

Sur l'ensemble des votes, 2,63 % sont blancs et 1,18 % sont jugés nuls.

Résultats du premier tour des élections municipales 2020

Lors du premier tour des élections municipales 2020 à Montpellier, les inscrits ont en majorité choisi la liste Divers gauche de Philippe SAUREL, qui obtient 19,11 % des suffrages.

À Montpellier, 65 conseillers municipaux devaient être élus à l'occasion des élections municipales 2020. Au terme du dépouillement, trois listes peuvent participer au second tour la semaine prochaine. En réunissant 19,11 % des votes, la liste de Philippe SAUREL (Divers gauche) est majoritaire à Montpellier lors du premier tour. 16,66 % des votants à s'être exprimés ont choisi la liste Divers gauche de Michaël DELAFOSSE. La liste Divers de Mohed ALTRAD obtient 13,3 % des voix.

Les listes de Rémi GAILLARD (DIV, 9,58 %), d'Alenka DOULAIN (DVG, 9,25 %), de Coralie MANTION (EELV, 7,42 %), de Clothilde OLLIER (écologiste, 7,25 %) et de Patrick VIGNAL (LREM, 6,1 %) atteignent le seuil de suffrages nécessaire pour intégrer une autre liste au deuxième tour.

Les listes d'Olaf ROKVAM (Rassemblement National), avec 4,78 % des votes exprimés, d'Alex LARUE (LR), avec 3,83 %, de Jean-Louis ROUMEGAS (ECO), créditée de 1,61 %, de Kamy NAZARIAN (Divers), avec 0,52 %, de Maurice CHAYNES (Extrême gauche), avec 0,41 %, et de Sylvie TROUSSELIER (EXG), avec 0,12 %, ne se maintiennent pas, faute d'avoir récolté suffisamment de suffrages.

À Montpellier, le taux d'abstention s'établit à 65,39 %. Ce résultat est plus important que celui du premier tour des élections municipales 2014, qui s'élevait à 47,86 %.

On remarque un vote blanc à hauteur de 0,92 % chez les votants de Montpellier, ainsi que 1,46 % de votes nuls.

Ces textes ont été rédigés automatiquement par la société Syllabs, à partir des données fournies par le Ministère de l’intérieur.

Les précédentes élections à Montpellier

Montpellier en quelques données

La ville de Montpellier se situe au 8e rang du classement des villes de France par sa démographie. En 2015, Montpellier compte une population totale de 272 345 habitants, avec une croissance toujours dynamique. Près de 2 500 personnes choisissent chaque année Montpellier pour s'y établir.

La ville est attractive pour les jeunes de 15 à 29 ans (31,5 % de la population), notamment en raison de ses établissements universitaires et ses pôles de recherche. La population âgée de 60 ans et plus est moindre par rapport aux autres villes françaises (11,1 % pour une moyenne de 17,1 % sur le reste de la France).

Devant cette augmentation continue de la population montpelliéraine, de nouveaux quartiers ont régulièrement vu le jour pour pourvoir à la demande accrue de logements. Montpellier comptait, en 2013, 157 017 logements, dont 68,8 % étaient à la location.

L'économie de Montpellier repose en grande partie sur les entreprises de services et de commerce (67,8 %), avec un nombre total d'établissements, au 31 décembre 2014, de 34 368. Le taux de chômage se situe autour de 20 %, au-dessus de la moyenne nationale (environ 10 % début 2017).

Résultats des communes voisines
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu