Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Orléans, le bac de français est-il surnoté ?

-
Par France Bleu

Selon un syndicat d'enseignants, l'académie d'Orléans-Tours a demandé aux examinateurs de l'oral du bac de français, qui a lieu ce mercredi, de noter les élèves sur 24, et non sur 20. Le syndicat Sud dénonce un "gonflage" des notes.

image par défaut

Les élèves de première qui passent ce mercredi l'oral du bac de Français dans l'académie d'Orléans-Tours, cette année, seront-ils notés sur 24 points au lieu de 20 ? C'est en tout cas ce qu'affirme le syndicat Sud. L'académie aurait distribué aux professeurs examinateurs une "grille d'évaluation régionale" : le total du barème serait bien égal à 24, tandis que la note maximale, officiellement, resterait 20.

Le syndicat Sud dénonce une "limite idéologique inacceptable : il ne nous est plus demandé de faire preuve de bienveillance mais de gonfler les notes de façon officielle afin de faire remonter les 'scores' de l'académie ". Le SNES, syndicat majoritaire dans le secondaire, ne confirme pas cette notation sur 24.

"Davantage reconnaître les acquis du candidat "

Toutefois, les deux syndicats s'accordent pour dénoncer des "pressions insupportables " de la hiérarchie académique, qui pousserait à noter les copies plus généreusement. En 2012, les résultats de l'académie étaient un point et demi en-dessous de la moyenne nationale. 

Pour l'académie, il n'existe pas de "double barème ". Mais une "grille d'évaluation critériée" a effectivement été distribuée lors des commissions préparatoires aux épreuves. L'objectif serait d'inciter les correcteurs à "penser positif " : dans une lettre de réponse au syndicat Sud, l'académie affirme que "plutôt que de suggérer des carences, des lacunes, il s'agit de davantage reconnaître les acquis du candidat ". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu