Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pas de crise pour les ventes de yearlings à Deauville

mardi 20 août 2013 à 17:31 Par Francis Gaugain, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Les prestigieuses ventes de yearlings (futur chevaux de course) organisées de samedi à lundi à Deauville ont connu un rebond de 17% de leur chiffre d'affaires par rapport à 2012. Pas de record mais le prix moyen de vente de chaque cheval n'avait jamais été aussi élevé...

Vente de yearlings à Deauville
Vente de yearlings à Deauville © MaxPPP

34 millions d'euros

Très bon bilan pour les ventes aux enchères de Yearlings qui se sont achevées ce lundi soir  à Deauville ! Pour cette édition 2013 ( 3 jours de ventes)  le chiffre d'affaire a dépassé les 34 millions d'euros . C'était l'objectif de la société organisatrice Arquana. Le record absolu de 2 millions d'euros (en 2002)  pour la vente d' une jeune jument  n'a pas été battu  mais quatre  yearlings (futurs chevaux de course)  se sont arrachés à plus d'un million chacun. C'est deux fois plus que l'an dernier.

Les étrangers très présents

C'est un acheteur  australien qui a fait le plus gros chèque cette année.Il a déboursé 1 million et demi d'euros  pour un pur-sang de 18 mois.      Trois  autres yearlings ont été adjugés à 1 millions d'euro .  C'est deux fois plus  que l'an passé.Des enchères qui montent grâce à  des acheteurs étrangers plus nombreux   venus notamment  des pays émergents . Mais surtout du Qatar ou des Emirats arabes unis. 1ère clientèle cette année. Un marché aidé par un hasard du calendrier. La prestigieuse vente de Deauville tombait en effet , cette année, en dehors de la période du ramadan. Ce qui n'avait  plus été  le cas depuis 3 ans. Les acheteurs des pays musulmans sont donc revenus en masse.

Un prix moyen en hausse de 37% De riches investisseurs prêts a dépenser des fortunes . Mais arquana  se félicite surtout d'avoir vu le prix moyen de vente des chevaux augmenter de 37%  passant de 100.000 à 134 622 euros. Du jamais vu à Deauville !

Ces ventes de Deauville, présentées commes les plus dynamiques d'Europe existent depuis...1887.

 

Eric Hoyeau, le président d'Arqana