Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Perpignan, 3 policiers ont été blessés à la machette jeudi soir !

-
Par , France Bleu Roussillon

Ils intervenaient sur un conflit de voisinage dans un HLM du quartier Saint-Gaudérique.

image par défaut

Il a fallu un sacré sang froid à ces 3 policiers de la BAC : jeudi soir, ils toquent à la porte d'un individu qui habite les HLM Lopofa. Cet homme vient d'avoir une violente altercation avec une voisine. Lorsque le gardien d'immeuble a tenté de s'interposer, l’individu s’est emporté - "va te faire foutre" - il s’est précipité vers sa voiture, a sorti un fusil, et braqué le gardien, qui heureusement a réussi à s'enfuir et donner l'alerte.Quand les policiers arrivent, ils se présentent devant la porte du logement où l’individu s’est retranché. D'un coup, la porte s'ouvre, et l’homme en furie leur tombe dessus, armé d'une machette avec une lame de 60 centimètres. Les hommes de la BAC, entrainés aux techniques d’auto-défense, réussissent tant bien que mal à le maitriser. Les 3 policiers sont blessés au bras, touchés au sang, mais les plaies sont superficielles. Pas besoin de recoudre, ils s'en sortent avec de simples pansements et ont pu reprendre le travail dés vendredi.L'agresseur de 57 ans est actuellement en garde à vue. Il devrait etre déferré au Parquet dans la journée de samedi. Il était très alcoolisé au moment des faits.Face à cette nouvelle agression violente visant des policiers, le syndicat Alliance Police Nationale 66 exprime son ras-le-bol et demande des sanctions exemplaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu