Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Perpignan : Francisco Benitez avait été entendu en 2004 dans une autre affaire de disparition

mercredi 7 août 2013 à 12:40 Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon

Le père de famille, Francisco Benitez, avait déjà été entendu au sujet de la disparition d'une femme dans le Gard il y a 9 ans. Cette dernière n'a jamais été retrouvée. L'affaire a d'étranges ressemblances avec celle des disparues de Perpignan.

Francisco Benitez a enregistré une video postée sur le site de Paris-Match
Francisco Benitez a enregistré une video postée sur le site de Paris-Match © Capture d'écran Youtube

C'est une information qui donne encore une nouvelle tournure à cette mystérieuse affaire de disparition.  Francisco Bénitez a déjà été impliqué dans une affaire de disparition, celle d'une femme qui était sa maîtresse en 2004 dans le Gard. Le militaire était alors en poste dans la légion à Nîmes.

Scénario similaire

 Le 29 novembre, cette femme d'origine brésilienne disparait et n'a depuis jamais été retrouvée. L'avis de recherche est toujours actif sur le site de la police nationale.Or Francisco Bénitez pourrait bien être le dernier à avoir vu cette femme. Il avait été entendu comme témoin dans cette disparition en 2004.  Francisco Bénitez, ne s'était pas précipité pour signaler sa disparition. Il avait expliqué à l'époque qu'ils s'étaient disputé qu'elle avait pris ses affaires puis lui avait envoyé un texto pour dire qu'elle ne reviendrait pas. Un signalement tardif, une dispute, une valise, un SMS... autant d'éléments troublants pour les enquêteurs de Perpignan.Francisco Bénitez donnait en effet un sénario similaire la semaine dernière encore pour expliquer le départ de sa fille et son épouse disparue depuis le 14 juilletLa police tente maintenant de retracer tout le parcours de Bénitez depuis son arrivée en France en 1986.Francisco Bénitez s'est suicidé lundi en laissant une lettre et une vidéo ou il clame son innocence.

Mais le parquet de Perpignan reste très sceptique. L'homme a affirmé aux enquêteurs que les deux femmes étaient parties pour Toulouse, mais personne ne les a vues dans Perpignan, aucune caméra n'a repéré leur départ à la gare ou dans un taxi. Les cartes bleues n'ont pas servi depuis le 14 juillet, les téléphones portables non plus. Les soupçons qui portent sur le papa et le mari des deux disparues sont aujourd'hui renforcés par cette affaire de disparition dans le Gard jamais élucidée.