Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pillage ou pas à Brétigny, la police réclame une mise au point de l'Intérieur

-
Par , France Bleu

Une semaine après le déraillement du Paris-Limoges en gare de Brétigny et les premières rumeurs de pillage au détriment des victimes de la catastrophe, quatre plaintes ont été recensées. Les enquêtes se poursuivent sur fond de polémique.

image par défaut

 

Il y a bien eu des vols à Brétigny la semaine dernière après le déraillement du train qui a fait 6 morts, le parquet d'Evry a confirmé hier le dépot de 4 plaintes. Mais on semble bien loin des rumeurs de pillages à grande échelle sur les victimes et les  secouristes. La police en tout cas, se sent accusée d'avoir voulu étouffer les rumeurs en question. le syndicat de policiers, Unité SGP FO, réclame donc une "mise au point rapide" du ministère de l'intérieur.

Polémique sur les rumeurs de pillage après le déraillement du train à Brétigny. Nicolas Comte, porte-parole du syndicat Unité SGP Police

Outre la plainte d'un médecin urgentiste victime du vol de son portable et pour laquelle une enquête du chef de vol en réunion et avec violences a été ouverte, "une enquête distincte est diligentée sur la commission de faits de vols, commis lors de l'évacuation des blessés par la Sûreté départementale de l'Essonne", a annoncé le parquet. Trois plaintes ont déjà été recueillies.Depuis samedi 13 juillet, des informations contradictoires circulent sur d'éventuels vols ou pillages intervenus après l'accident du Téoz 3657 qui a fait six morts.Le parquet a, en outre, confirmé que "très peu de temps après l'arrivée des premiers secours sur les lieux, quelques individus inconnus leur ont jeté des projectiles depuis le toit du parking qui jouxte immédiatement la gare de Brétigny-sur-Orge".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess