Plusieurs maires UMP de Savoie lancent une fronde contre la réforme des rythmes scolaires

Par Christophe Tourné, France Bleu Pays de Savoie mardi 15 avril 2014 à 10:51

Plusieurs maires UMP de Savoie annoncent qu'ils n'appliqueront pas la réforme des rythmes à la rentrée
Plusieurs maires UMP de Savoie annoncent qu'ils n'appliqueront pas la réforme des rythmes à la rentrée © Maxppp

Plusieurs maires UMP de Savoie viennent de se liguer pour dire "non" à la réforme des rythmes scolaires. Pour fédérer cette fronde, une réunion des maires s'est tenue ce lundi à l'hôtel de ville de Chambéry.

Si la réforme des rythmes scolaires est maintenue ou même seulement assouplie, eux ne l'appliqueront pas à la prochaine rentrée de septembre. Le ton est donné pour les maires UMP de Chambéry, Aix-les-Bains, Alberville et la Motte-Servolex, ainsi que par le maire UDI de Saint-Jean-de-Maurienne. En lieu et place d'activités périscolaires, ils financeront juste des heures de garderie.

Chambéry, Aix, Albertville, La Motte-Servolex et Saint-Jean-de-Maurienne boycottent la réforme

C'est le message que le "club des cinq" a fait passer ce lundi à Chambéry. Ces maires UMP veulent que d'autres élus se joignent à eux dans leur fronde contre la réforme Peillon. Un message éminemment politique amorcé au niveau national par le patron de l'UMP. Jean-François Copé a appelé la semaine dernière au boycott de la réforme.

Lundi, une vingtaine de maires savoyards ont répondu à l'appel des cinq maires, Michel Dantin (Chambéry), Dominique Dord (Aix-les-Bains), Martine Berthet (Albertville), Luc Berthoud (La Motte-Servolex) et Pierre-Marie Charvoz (Saint-Jean de Maurienne). Tous ces élus sont venus dire leurs difficultés, financières, humaines et structurelles pour mettre en oeuvre cette réforme. Dire aussi leurs réserves quant à l'intérêt réel pour les enfants.

reforme rythmes son c vial

reforme rythmes scolaires pif

reforme rythmes scolaires paf

Les syndicats enseignants dénoncent "une récupération politique"

Le syndicat d'enseignants SNUIPP- FSU en Savoie réagit à cette fronde des maires UMP. Il regrette que les arguments éducatifs mis en avant par le syndicat depuis 18 mois, fassent l'objet "d'une récupération politique" sans aucune considération pour l"intérêt des enfants et des enseignants. Dans la foulée de ce rassemblement à Chambéry, un courrier va être adressé aux 305 maires de Savoie pour les inviter à rejoindre la contestation.  

Partager sur :