Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidentielle 2017 : François Fillon sera candidat "quoi qu'il arrive"... aux primaires

- Mis à jour le -
Par France Bleu

L'ancien Premier ministre François Fillon, en voyage à Tokyo pour être décoré par l'empereur Akihito du "grand cordon de l'ordre du Soleil levant", la plus haute distinction du Japon, a annoncé qu'il serait candidat à la présidentielle de 2017 "quoi qu'il arrive". Il a ensuite précisé sur Twitter que c'est aux primaires qu'il renouvelait sa candidature.

François Fillon
François Fillon © Maxppp

François Fillon a expliqué sur Twitter, qu'il n'y avait "rien de nouveau dans (ses) propos de Tokyo", dans lesquels il affirmait sa candidature à l'élection présidentielle en 2017 "quoi qu'il arrive", puisqu'il s'agissait, pour lui, de postuler à la primaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Je serai candidat quoi qu'il arrive", avait déclaré M. Fillon à des journalistes dans un hôtel de la capitale japonaise, peu après avoir été décoré du "grand cordon de l'ordre du Soleil levant", la plus haute distinction du Japon. Il n'avait alors n'a pas donné plus de précisions, notamment à propos des primaires à droite sur le principe desquelles il a passé un accord le 24 avril dernier avec le président de l'UMP, Jean-François Copé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess