Priorité du nouveau président du CIVB : les menaces de surtaxe des vins de Bordeaux en Chine

France Bleu Gironde mardi 16 juillet 2013 à 7:15

Bernard Farges, nouveau président du CIVB
Bernard Farges, nouveau président du CIVB © Radio France - JB Nadeau

Bernard Farges, président du syndicat des Appellations Bordeaux et Bordeaux Supérieur, a été élu ce lundi après-midi président du comité Interprofessionnel des Vins de Bordeaux. Premier dossier à traiter en priorité : les menaces de taxation qui pésent sur les vins français en Chine.

Il n'y a pas eu de surprise lors de l'assemblée générale du CIVB lundi après-midi à Bordeaux;: comme prévu, un viticulteur prend la place d'un négociant à la tête de l'Interprofession. Bernard Farges, jusque là président du syndicat des Appellations Bordeaux et Bordeaux supérieur, succède pour 3 ans à Georges Haushalter.  Bernard Farges, viticulteur à Mauriac, dans l'Entre-Deux-Mers, est par ailleurs président du Comité national des AOC. Le Comité Interprofessonnel des Vins de Bordeaux regroupe quelques 7 mille producteurs, 38 caves coopératives et 300 maisons de négoce.

Taxation des vins : les négociations se poursuivent avec la Chine

Les menaces de taxation qui pésent sur les vins français en Chine sont d'autant plus inquiétantes que ce pays est devenue le premier pays à l'export en volume pour les Vins de Bordeaux.  Pékin veut se venger des taxes imposées par l'Union Européenne sur ses panneaux solaires, et a lancé une enquête anti-dumping. La Chine repertorie depuis vendredi tous les vins importés en Chine - dont les vins de Bordeaux. Elle décidera ensuite de leur imposer ou non des surtaxes douanières Bernard Farges était justement à Bruxelles la semaine dernière pour plaider le dossier auprès de la Commission Européenne.

"L'enquête anti-dumping de la Chine améne des incertitudes, mais bonnes pour le commerce"

Le prix de vente des vins de Bordeaux en vrac constitue également un sujet de préoccupation Le tonneau de 900 litres se vend actuellement mille euros. Il y a du mieux, mais pas assez encore pour les viticulteurs couvrent leurs frais de production, reconnaît le nouveau président du CIVB.

 

"Le tonneau est passé de 700 à mille euros en 3 ans, mais il reste encore beaucoup à faire"

Allan Sichel,  élu vice-président du CIVB pour lecollège négociants, a souhaité que les multiples fonctions qu'occupent Bernard Farges ne créé pas de conflits d'intérêts, et qu'il puisse défendre les vins de Bordeaux tout en conservant ses fonctions à la tête du Comité National des Appellations d'Origine.

Partager sur :