Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Résultats élections

Prads-Haute-Bléone : retrouvez les résultats des élections législatives 2022

En savoir plus

Informations sur la mairie

Horaires

Le mercredi : de 08h00 à 12h00Le jeudi : de 08h30 à 12h00Le vendredi : de 08h00 à 12h00Du lundi au mardi : de 08h30 à 12h00

Adresse

Le Village de Prads 04420 Prads-Haute-Bléone

Contact

prads.mairie04@hotmail.fr 04 92 34 90 81

Restons en contact

France Bleu Drôme Ardèche, 87.9

70 avenue de Romans

CS 10519 - 26005 Valence Cedex

Standard : 04 75 81 33 33

France Bleu Azur, 103.8

2 place Grimaldi

06000 Nice

Standard : 04 97 03 36 36

Jeux : 04 93 82 03 04

France Bleu Provence, 103.6

560 avenue Mozart

13100 Aix-en-Provence

Standard : 04 42 99 13 13

Jeux : 04 42 38 08 08

France Bleu Vaucluse, 98.8

25 rue de la République

84000 Avignon

Standard : 04 90 14 04 04

La ville : Prads-Haute-Bléone

Quelles sont les caractéristiques des habitants de Prads-Haute-Bléone

En 2018, la population de Prads-Haute-Bléone se chiffrait à 180 habitants sur une superficie s'élevant à 167,37 km². Ainsi, sa densité de population s'élevait à 1,1 habitant par kilomètre carré. À l'échelle du département des Alpes-de-Haute-Provence, cette ville figurait donc en 149e position concernant la densité de population.

Quelles sont les caractéristiques du parc immobilier de Prads-Haute-Bléone

Avec 180 habitants, Prads-Haute-Bléone dénombre environ 320 logements répartis sur une superficie de 167,37 km². La densité de population et la densité de logement de la municipalité sont très basses : 1,1 hab/km² et moins d'un logement par hectare. Elles sont toutes deux inférieures à celles du département (23,5 habitants/km² et 0,2 log/ha).

Découvrez quelques informations pratiques sur la répartition du logement au sein de la localité

On comptabilise actuellement une plus grande part de propriétaires que de locataires à l'échelle de la municipalité. Environ 29,1 % des résidences principales sont occupées par des locataires (dont 2,9 % à titre gratuit) alors que 69,9 % sont occupées par des propriétaires. Parmi les habitations de Prads-Haute-Bléone, 65,4 % sont des résidences secondaires, 2,8 % des logements vacants et 31,8 % des résidences principales. La plupart des ménages ont emménagé il y a entre 10 et 19 ans dans la localité.

Caractéristiques et informations pratiques sur l'aménagement intérieur des logements de la ville

Les logements de la ville sont en très grande majorité des maisons (97,8 %). Les maisons de 3 pièces sont les plus nombreuses. Elles représentent à elles seules 54,3 % de ces dernières et ont une surface principalement comprise entre 60 et 80 m². On trouve également de nombreuses maisons familiales de 4 pièces (18,9 %). Elles ont, pour la plupart, plus de cent ans (construites avant 1919). Les appartements, en ce qui les concerne, sont beaucoup moins nombreux et sont principalement composés de 3 pièces.

Caractéristiques de l'imposition sur le revenu à Prads-Haute-Bléone

On comptabilise, au total, 117 foyers fiscaux à Prads-Haute-Bléone. Près de 52,1 % de ces foyers ne sont pas imposables. Ce taux est légèrement plus bas que celui du département qui est de 53,2 %. Le revenu médian annuel des habitants de Prads-Haute-Bléone s'élève à 17 350 €, soit 4 580 € de moins que celui de la France. Par foyer fiscal, les habitants paient en moyenne un impôt sur le revenu de 581 €. Ce dernier est donc plus faible que celui des Alpes-de-Haute-Provence qui s'élève à 1 281 €. D'autre part, 48,7 % des foyers ont déclaré percevoir une retraite ou une pension.

Découvrez quelques informations pratiques à propos de l'emploi à Prads-Haute-Bléone

En 2018, à Prads-Haute-Bléone, on recensait 101 habitants en âge de travailler, parmi lesquels 68 étaient actifs, ce qui représente un taux d'activité de 67,33 %. La part d'actifs était donc semblable à celle du pays, où le taux d'activité atteignait 71,9 %.

Parmi ces actifs, 10 étaient en situation d'inemploi, le taux de chômage était alors de 14,71 %. En proportion, il y avait alors plus de chômeurs qu'à l'échelle de l'Hexagone, où le taux de chômage s'élevait à 9,1 %.