Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PSA : Aulnay va cesser de produire des voitures en octobre

vendredi 30 août 2013 à 12:19 France Bleu

L'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois, dont la fermeture est programmée pour 2014, cessera de fabriquer des voitures dès la mi-octobre, faute d'ouvriers présents sur les chaînes de montage. Le site continuera de fabriquer des pièces détachées jusqu'à sa fermeture.

PSA Peugeot Citroën
PSA Peugeot Citroën © Maxppp

La direction du groupe PSA Peugeot-Citroën a annoncé ce vendredi l'arrêt définitif de la production de voitures entièrement assemblées sur le site d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), pour le milieu du mois d'octobre. Une décision expliquée par le manque d'ouvriers présents sur la chaîne de montage de la Citroën C3, dernière voiture produite sur le site.

Avant l'annonce de sa fermeture, l'usine d'Aulnay pouvait produire environ 700 exemplaires de la C3 chaque jour. Ces derniers jours, une quinzaine de voiture seulement sortaient des chaînes de production. La raison : plus de la moitié des ouvriers de l'usine ont d'ores et déjà été reclassés ou trouvé un emploi ailleurs.

Un poste sur cinq occupé

"Seul un poste sur cinq est actuellement occupé dans l'atelier montage ", explique la direction : en plus des reclassements déjà effectués, il faut compter les salariés partis en recherche d'emploi ou en formation. Car si 1.400 employés ont retrouvé un poste, 850 "sont engagés dans un projet " de reclassement et 550 "ne sont pas déterminés ". 

Entre la mi-octobre et la fermeture définitive de l'usine en 2014, le site continuera donc de produire des pièces "comme des capots, des portières, on ne fera plus de véhicules complets ", selon une porte-parole du groupe. La direction s'engage toutefois à maintenir l'activité sur le site jusqu'à la date de fermeture prévue.