Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Quatorze chevaux mal nourris saisis à Lommerange

mardi 13 août 2013 à 17:32 - Mis à jour le mercredi 14 août 2013 à 6:00 Par Cyril Destracque, France Bleu Lorraine Nord

La SPA est intervenue lundi sur demande du parquet de Thionville pour sauver 14 chevaux déshydratés et mal nourris dans une exploitation agricole de Lommerange. Une enquête préliminaire est ouverte.

Chevaux maltraités
Chevaux maltraités © Radio France - Thomas Jeangeorges

Certains étaient coincés dans des box avec plus d'1,20 m de fumier, d'autres avaient des sabots très longs, témoins d'une forme d'abandon des chevaux dans leur ferme de Lommerange, près de Thionville. Après avoir été alerté par un appel anonyme dénonçant un mauvais traitement, le parquet de Thionville a décidé de saisir les 14 chevaux de la ferme.  Mardi, un étalon récupéré par la SPA de Thionville a été euthanasié. Les 13 autres équidés ont été pris en charge par des centres et pensions équestres de Moselle et ils ont déjà reçu la visite d'un vétérinaire pour des soins.

La famille du propriétaire récuse les mauvais traitement

A la SPA de Thionville qui a recueilli 3 juments, la responsable des lieux, Jenifer Megna, a encore bien dû mal à se remettre de ce qu'elle a vu à Lommerange, lundi matin. " On a vraimet une grande détresse des chevaux. Par exemple, il y a un cheval dont les sabots font plus de 20 cm de long ce qui signifie qu'aucun maréchal-ferrand, aucun vétérinaire ne l'a soigné depuis des années" explique la responsable de la SPA de Thionville. Du côté de la famille de l'éleveur incriminé, on se défend de tout mauvais traitement ou d'abandon d'animaux.  Et on compte bien récupérer les chevaux. " Ils étaient pas battus, ils avaient à manger et à boire" explique Charles, le frère de l'éleveur suspecté. Pour faire la lumière sur cette affaire, une enquête préliminaire a été ouverte par la gendarmerie d'Audun-le-Tiche.

 

CHEVAUX 2 PIF

CHEVAUX 2 PAF