Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Quatre randonneurs sains et saufs après avoir passé la nuit à 2000 m d'altitude

-
Par , France Bleu Roussillon

Ils s'étaient perdus ce jeudi dans les Pyrénées, alors qu'ils ralliaient Mérens au lac des Bouillouses.

Les lacs des Bouillouses
Les lacs des Bouillouses

L'histoire finit bien, mais l'issue aurait pu être dramatique. Quatre randonneurs n'ont pas pu terminer leur parcours entre Mérens-les-Vals (Ariège) et le lac des Bouillouses. Une marche de 20 km et 2.000 m de dénivelé, via le refuge de Bésines. Peu après 21h jeudi soir, le gardien de ce refuge a donné l'alerte, car il n'avait pas vu arriver les marcheurs. Les gendarmes du PGHM d'Osséjà sont donc partis en pleine nuit, à pied, à leur recherche, mais ils ont dû faire demi-tour à cause de la tempête de neige qui sévissait.

Les randonneurs ont pu s'abriter et redescendre ensuite vers l'Hospitalet

Finalement une des quatre personnes disparues a pu appeler son mari ce vendredi matin, et a indiqué qu'elles avaient pu s'abriter et passer la nuit à 2.000 m d'altitude. En cette fin de matinée, les randonneurs étaient en train de redescendre vers l'Hospitalet, via le GR 10, sains et saufs. Pour la petite histoire, ces randonneurs sont quatre pompiers de Pyrénées-Orientales, qui étaient partis se promener pendant leur journée de repos . On ignore ce vendredi midi s'ils s'étaient perdus ou s'ils s'étaient volontairement abrités, au vu des conditions météo exécrables.A noter que les gendarmes de haute montagne appellent à la prudence, et rappellent que les conditions en altitude ne sont pas estivales mais hivernales en ce moment. Il convient donc de se déplacer avec prudence.

Quant à l'autre randonneur, disparu sur le massif du Carlit depuis dimanche dernier, il reste introuvable ce jeudi midi. Il était venu de Millau dans l'Aveyron, pour se promener au départ du lac des Bouillouses.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess