Quentin, le pompier blessé à Grenoble par des CRS entendu par l'IGPN : "J'ai ressenti une vraie impartialité"

Par Véronique Saviuc, France Bleu Isère mardi 7 janvier 2014 à 16:29

Quentin à la sortie de l'Hôtel de Police de Grenoble après deux heures et demie d'audition par l'IGPN
Quentin à la sortie de l'Hôtel de Police de Grenoble après deux heures et demie d'audition par l'IGPN © Radio France - Véronique Saviuc

Le pompier qui a perdu un oeil lors d'affrontements avec les forces de l'ordre devant la Préfecture de l'Isère a été entendu ce mardi matin par l'Inspection Générale de la Police Nationale, la Police des Polices. Il a porté plainte après avoir visionné des vidéos tournées pendant la manifestation du 27 décembre.

C'est ce mardi matin que l'Inspection Générale de la Police Nationale entend le pompier blessé lors d'affrontements avec les CRS place de Verdun à Grenoble le 27 décembre. 

Quentin Charron, pompier professionnel de 31 ans de la caserne de Seyssinet a perdu un oeil  pendant une manifestation : il a reçu un projectile lancé par les forces de l'ordre qui protégeaient l'accès de la Préfecture où se tenait un conseil d'administration du SDIS, le service départemental d'incendie et de secours.

A la sortie de son audition, le pompier a déclaré que l'audition avec la Police des Polices s'est bien passée.

Quentin IGPN Ca c'est bien passé

Quentin à été confronté aux images