Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À quoi servent les portiques installés au dessus de l'autoroute A31 ?

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Vous les avez peut-être aperçus en allant au travail, des portiques équipés de caméras ont été installés ces derniers jours sur l'A31 et sur des routes nationales de la région. Leur objectif : permettre la collecte de la future taxe poids lourds. France Bleu vous explique comment ça marche.

Les péages augmentent aujourd'hui sur l'autoroute
Les péages augmentent aujourd'hui sur l'autoroute © Radio France - Stéphane Milhomme

Pas de panique ! Il ne s'agit pas d'une nouvelle catégorie de radars fixes. Et, d'ailleurs, tant que vous ne conduisez pas de camion, vous n'avez aucun souci à vous faire. Ces caméras ne servent qu'à ficher les camions qui passent sur l'autoroute et les routes nationales.

À quoi ça ressemble ?

En fait, le système ressemble comme deux gouttes d'eau aux portiques qui contrôlent la vitesse sur l'A7, dans la vallée du Rhône. Sur les barres de métal, des caméras sont installées. Elles visent les plaques d'immatriculation des poids lourds qui passent en dessous. En tout, la France va installer 172 portiques fixes et 110 équipements mobiles, qui vont couvrir 15.000 km de routes.

Comment ça fonctionne ?

Concrètement, quand le système sera activé, le 1er octobre prochain, il prendra des photos des plaques d'immatriculation des camions. Il pourra également scanner la taille du véhicule et dialogue avec un boitier GPS préalablement installé dans la cabine du chauffeur. Conséquence : le logiciel pourra détecter précisément le nombre de kilomètres parcourus et, ainsi, de facturer le montant précis de l'écotaxe.

ECOMOUV PASTILLADE POUR WEB - INVITE FBLN

Qui gère les données ?

Une fois collectées par les portiques, les informations seront automatiquement transmises à un centre de traitement des anomalies, en région parisienne. Autre actrice de ce système, la société Écomouv, installée dans les anciens locaux de la BA 128 à Metz. Leur mission, ce sera d'enregistrer les dossiers et de renseigner à tout moment les transporteurs routiers, en 7 langues différentes. À terme, 230 personnes travailleront sur l'ancienne base aérienne.

Combien ça rapporte ?

Mise en place à partir du 1er octobre, cette taxe va bénéficier à l'État et aux conseils généraux. Montant prévu des recettes : 800 millions d'euros pour l'État, 150 à 200 millions pour les départements.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess