Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Reclus de Montflanquin : le livre d'une victime

-
Par , France Bleu Gironde

Alors que l'arrêt de la cour d'appel de Bordeaux est attendu mardi 4 juin prochain, Christine de Védrines, l'une des 11 victimes de l'affaire des reclus de Montflanquin, témoigne dans un livre intitulé "Nous n'étions pas armés". Il est publié ce jeudi aux éditions Plon.

Christine De Vedrines, entourée de son mari Charles-Henri, de son fils Amaury et de son beau-frère Philippe
Christine De Vedrines, entourée de son mari Charles-Henri, de son fils Amaury et de son beau-frère Philippe © Radio France

L'affaire des reclus de Monflanquin, cette famille de riches aristocrates du Sud-Ouest, qui a vécu pendant 10 ans sous l'emprise morale de Thierry Tilly, ce "gourou" qui a usé de toutes les techniques de manipulation mentale pour les dépouiller de tous leurs biens . Ce jeudi, sort aux éditions Plon "Nous n'étions pas armés", un livre écrit par Christine De Védrines, l'une des 11 victimes de cette affaire. Cette bordelaise raconte dans le détail, en 300 pages, comment leur soi-disant protecteur les a coupé du monde, et les a tenu sous sa coupe pour les spolier.

Il utilisait les rancoeurs présentes dans chaque famille

Et elle se livre sans fard, Christine De Védrines. C'est toute la chonologie de cette histoire hors-du-commun qu'elle livre. Comment Thierry Tilly s'est immiscé dans leur clan, comment il leur a fait croire à un soi-disant complot qui les a amené à se retirer progressivement dans le château familial de Martel, à Monflanquin, puis à s'exiler à Oxford, en Angleterre. Comment avec son intelligence redoutable, ils les a monté les uns contre les autres , utilisant les failles et les rancoeurs qui existent dans chaque famille, pour mieux les tenir à sa merci. Alors, pourquoi n'ont ils pas réagi ? Christine De Védrines en parle. Elle raconte les occasions manquées, la torture psychologique qui les anesthésiait, les sévices aussi dont elle, la moins docile, a été victime lorsque pendant 15 jours, dans un appartement anglais, elle dû subir le martyre pour avouer où elle cachait le soi-disant magot dont elle avait hérité de sa lignée royale. Et puis la fuite, seule, en mars 2009, sa fierté d'avoir été celle qui a sorti de cet enfer son mari Charles-Henri, gynécologue bien connu sur la place bordelaise, et leurs 3 enfants. Elle confie également ses regrets. N'avoir pas joué son rôle de mère, ne pas avoir protégé ses 2 fils et sa fille et leur avoir fait perdre 10 ans de leur vie d'adolescents et de jeunes adultes.

Des gens aisés et cultivés

Ce livre, écrit à la 1ère personne, est aussi une réponse à tous ceux , incrédules, qui n'arrivent toujours pas à comprendre pourquoi des gens aussi aisés, aussi cultivés, ont pu accepter d'être aussi longtemps manipulés.

L'affaire n'est pas terminée du point de vue judiciaire puisque Thierry Tilly a été rejugé le mois dernier en appel à Bordeaux . Le Parquet a réclamé 10 ans de prison, soit la peine maximale. La cour d'appel rendra sa décision mardi prochain, le 4 juin. 

Christine De Védrines est ce jeudi à 8h15 l'invitée de France Bleu Gironde

"La torture psychologique les anesthésiait"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess