Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

REECOUTEZ Stéphane Le Foll : "Je ne suis pas venu annoncer des mesures"

vendredi 30 août 2013 à 8:00 Par Clément Carpentier, France Bleu

Stéphane Le Foll le ministre de l'Agriculture est en visite dans le département. Il vient rencontrer les viticulteurs victimes d'orages cet été dans l'Entre-Deux-Mers. Il était ce matin l'invité de France Bleu Gironde.

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll
Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll © Maxpp

Les viticulteurs du Bordelais attendent avec impatience la venue du ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll. Une visite officielle un mois après la tempête de grêle du 2 août dernier. Stéphane Le Foll visitera plusieurs exploitations agricoles victimes des intempéries du côté de Saint-Magne de Castillon, Saint-Léon ou encore Sauternes.

"Il faut être dans l'accompagnement"

Certains viticulteurs ont perdu 80 à 100 % de leurs productions après la tempête de grêle. Le principal problème est que très peu de viticulteurs sont assurés. Au total près de 12 000 hectares ont été touchés en Gironde.

"On doit avoir une réflexion sur le système d'assurance"

Aujourd'hui, les viticulteurs attendent un signe du ministre. Ils aimeraient notamment que l'état de calamité agricole soit reconnu. Si c'est le cas les viticulteurs pourraient être remboursés plus rapidement. Mais avant même d'aller sur le terrain Stéphane Le Foll a annoncé qu'il ne ferait pas de propositions mais qu'il vient juste pour faire un diagnostic.

"Je ferais des propositions d'ici un mois ou deux"

Stéphane Le Foll en direct ce matin au micro de Xavier Ridon sur France Bleu Gironde