Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réforme des retraites : "on vit plus longtemps, donc il faut qu'on cotise plus"

mercredi 28 août 2013 à 18:04 Par Saïd Makhloufi, France Bleu Gironde

Alors que le premier ministre Jean-Marc Ayrault vient d'annoncer le projet de réforme des retraites du gouvernement, les jeunes actifs bordelais rencontrés par France Bleu Gironde sont fatalistes à propos de l'augmentation de la durée de cotisation pour une retraite à taux plein. Ils ne semblent pas terrifiés à l'idée de travailler plus longtemps, sauf pour les métiers pénibles.

La durée des cotisations va s’allonger jusqu’à atteindre 43 ans
La durée des cotisations va s’allonger jusqu’à atteindre 43 ans

La durée des cotisations va s’allonger jusqu’à atteindre 43 ans. Au rythme d’un trimestre tous les trois ans, la durée de cotisations requise pour une retraite à taux plein sera progressivement relevée à partir de 2020, pour atteindre 43 ans en 2035, a annoncé Jean-Marc Ayrault hier, mardi. La durée requise sera ainsi de 43 ans pour les assurés nés en 1973. Actuellement elle est de 41,5 ans pour la génération 1956. Pour les jeunes girondins pas de problème ou presque.

"je travaille plus, je cotise plus"

"La population vieillit, il faut donc qu'on travaille plus longtemps ", résume Hugo 23 ans un jeune banquier au sourire éclatant. "Pour moi c'est normal, si on veut tous bénéficier d' une retraite à taux plein il faut penser à notre avenir et ça passe par des sacrifices".

"En fauteuil roulant et au boulot "

Pour Stéphane, travailler plus est difficile à accepter : "je suis boulanger, j'ai commencé à travailler à 17 ans , je me lève à 1h du matin et je bosse 10h par jour, je serai en fauteuil roulant, je travaillerai encore ". Et Stéphane d'insister : "et si demain on n'allonge encore la durée de cotisation, j'ai peur de ne même pas pouvoir profiter de ma retraite".

Retraites : les principales mesures annoncées par le Premier ministre - Aucun(e)
Retraites : les principales mesures annoncées par le Premier ministre