Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Renault Trucks relocalise en France

mercredi 21 août 2013 à 8:46 France Bleu

Une partie de la production de Renault Trucks, détenu par le groupe Volvo, quitte la Turquie pour revenir en France. Une nouvelle ligne de camions va être produite dans trois usines du fabricant, celles de Bourg-en-Bresse, de Blainville (Calvados) et de Vénissieux (Rhône).

L'usine Renault Trucks de Bourg-en-Bresse est chargée de l'assemblage des plus gros véhicules
L'usine Renault Trucks de Bourg-en-Bresse est chargée de l'assemblage des plus gros véhicules © MaxPPP

Renault Trucks revient en France. Le fabricant de poids lourds, cédé en 2001 par Renault au groupe Volvo, a annoncé mardi soir son intention de relocaliser une partie de sa production dans ses usines françaises.

Alors que l'ex-maison mère, Renault, délocalise vers la Turquie, Renault Trucks a choisi de ne pas renouveler un contrat d'assemblage signé avec un fabricant turc en 2007, afin de revenir en France. La mesure va donc concerner les camions destinés au marché turc, pour une nouvelle ligne de véhicules obéissant aux nouvelles normes anti-pollution (les normes Euro 6).

Une production qui n'est pas considérable en termes de nombre (1.924 camions livrés en Turquie en 2012), mais qui devrait être une bouffée d'air frais pour les trois usines françaises de la marque, à Bourg-en-Bresse (Ain), à Blainville (Calvados) et à Vénissieux (Rhône). Ces trois sites connaissaient de plus en plus de périodes de chômage technique, faute de commandes.

Renault Trucks, dont Renault a cédé les toutes dernières parts à Volvo en 2010 et 2012, a accusé un bilan commercial en forte baisse : -14% en 2012.