Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rennes : un test ADN aurait pu éviter trois viols

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Poitou, France Bleu Occitanie

Selon une jeune femme victime de viol en septembre, si des tests ADN avaient été réalisés rapidement sur ses vêtements, son agresseur aurait été arrêté et il n'aurait pas fait trois autres victimes.

image par défaut

En septembre dernier, une jeune femme de 24 ans est victime d'un viol à Rennes. Des traces ADN sont relevées sur ses vêtements, juste après les faits. Mais, il faudra attendre sept mois pour que ces traces soient analysées et permettent de confondre son agresseur.

Sept mois d'attente parce qu'il n'y a plus d'argent dans les caisses de la justice pour payer des expertises dénonce l'avocat de la jeune femme maitre Franck Berton. Ce que refute le parquet de Rennes qui évoque un souci d'efficacité dans les investigations menées sur ce dossier.

Le procureur de Rennes s'explique aujourd'hui. La justice a-t-elle attendu avant de faire des analyses pour des raisons budgétaires ? NON répond Thierry Pocquet du Haut-Jussé le procureur de Rennes !

Dans cette affaire, le suspect est aujourd'hui incarcéré à Toulouse où il est poursuivi pour avoir commis d'autres viols dans l'Ouest de la France (à Niort où il est mis en examen, à Toulouse où il est mis en examen et écroué, et près de la Rochelle où il est soupçonné de viol). Ces faits ont été commis après l'agression de la jeune rennaise qui estime qu'ils auraient donc peut être pu être empêchés.

Le témoignage de la victime rennaise

Le procureur de la République de Rennes

Me Franck Berton l'avocat de la victime rennaise

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu